SFR et Orange poursuivis par UFC Que Choisir

SFR et Orange poursuivis par UFC Que Choisir


Les opérateurs Orange et SFR auraient-ils communiqué de façon trompeuse sur leurs couvertures 4G ? C'est ce que pense l'association UFC Que Choisir. Selon elle, il existe un décalage entre les annonces publicitaires relatives à la couverture 4G de Paris et les débits mesurés sur le terrain par l'association. UFC Que Choisir poursuit les opérateurs en justice.

Le déploiement 4G s'accompagne de nombreuses campagnes publicitaires. Ce sera, bien évidemment, à celui qui, des opérateurs, attirera et convaincra un maximum de consommateurs. Toutefois, chacun d'eux veille à ce que le marketing et la communication concurrents ne le dénigrent pas ou n'aillent pas trop loin.
Dernièrement, Orange a poursuivi Bouygues Telecom pour l'angle de sa campagne publicitaire concernant la 4G. L'opérateur, qui basait sa publicité sur la comparaison de son réseau avec ceux des concurrents, a été contraint par la justice de retirer les affiches concernées.
Les autorités et structures indépendantes veillent également. Parmi elles, l'association UFC Que Choisir.

L'association s'est, cette fois-ci, penchée sur les réseaux 4G des opérateurs. Selon elle, il existe un décalage « anormal » entre la réalité et les annonces faites par Orange et SFR. Pour le démontrer, l'association a fait mener plus de 66 000 mesures à travers tous les quartiers de Paris. Si Bouygues Telecom s'en sort très bien avec un réseau 4G qui couvre 99.4 % de la capitale, les résultats des autres réseaux sont moins bons. Le réseau 4G d'Orange est accessible sur 79.3 % de la ville et 74.6 % pour celui de SFR. Par ailleurs, UFC Que Choisir estime que les opérateurs ne communiquent pas de façon claire à propos du débit maximum théorique et lorsqu'ils évoquent le Dual Carrier et la H+.
En conséquence, l'association poursuit Orange et SFR en justice.
Les opérateurs contestent chacune des accusations.

Le tribunal de grande instance de Paris devra évaluer la clarté et la fiabilité des annonces des opérateurs et juger s'ils ont des pratiques commerciales trompeuses.

Crédit photo: Orange / SFR