Donnez votre avis

BlackBerry : Lenovo, Facebook, Qualcomm... intéressés au rachat

ThomasK. - dimanche 3 novembre 2013 - 21:46
BlackBerry : Lenovo, Facebook, Qualcomm... intéressés au rachat


L'entreprise canadienne, BlackBerry, cherche, depuis le mois d'août, un acquéreur. Pour tout ou partie de ses activités, BlackBerry est ouvert à toutes les propositions jusqu'à ce lundi 4 novembre. Avant de connaître sa décision, le point sur les entreprises qui ont manifesté leur intérêt.

Même si BlackBerry a, par le passé, marqué la téléphonie mobile, elle ne parvient plus aujourd'hui à innover et concurrencer les autres fabricants. À tel point que, au mois d'août, l'entreprise canadienne a franchi une nouvelle étape. En effet, un comité spécial a été créé pour élaborer des solutions, sans exclure la vente.
Dès le mois de septembre, BlackBerry a accepté l'offre de rachat du fonds d'investissement Fairfax, qui détient 10 % de l'entreprise. Une proposition de 4.7 milliards de dollars qui ne deviendra définitive que le 4 novembre.
Pour tenter de recevoir de meilleures propositions, BlackBerry a indiqué le mois dernier être ouvert à d'autres offres.

Avant que BlackBerry communique sa décision, le point sur les principales entreprises intéressées.
Selon les journaux spécialisés, le fabricant Lenovo aurait montré un grand intérêt pour la société. L'entreprise chinoise franchirait une nouvelle étape avec le rachat d'une telle entreprise occidentale. Alors qu'au deuxième trimestre Lenovo représentait 4.7 % de parts de marché des smartphones, il pourrait compter sur les 2.7 % de BlackBerry et les faire progresser.
Par ailleurs, fin octobre, des responsables de Facebook ont rencontré les dirigeants de BlackBerry. Les entreprises n'ont pas communiqué à ce sujet, mais l'intérêt de Facebook ne serait pas étonnant. En effet, l'entreprise s'est, par le passé, déjà montrée intéressée par les mobiles et l'est plus encore aujourd'hui. Facebook pourrait profiter de l'image de BlackBerry, mais aussi, exploiter l'outil de messagerie mobile apprécié, BlackBerry Messenger (BBM).
Dernier intéressé, dévoilé par The Wall Street Journal, le fabricant de composants Qualcomm. Selon le journal, il pourrait s'associer avec le fonds d'investissement Cerberus et les cofondateurs de RIM (ancien nom de BlackBerry), Mike Lazaridis et Doug Fregin, pour élaborer une offre commune.

D'autres entreprises ont, probablement, transmis des offres de reprise. Celui qui équipait, fin 2012, plus d'un million d'employés des autorités nationales et fédérales américaines en dira plus dans quelques jours.

Crédit photo: BlackBerry
Ajouter un commentaire

Commentaire

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme