Facebook retarde l'insertion des publicités vidéos automatiques

Facebook retarde l'insertion des publicités vidéos automatiques


Le réseau social craint un mauvais accueil. Depuis fin 2012, Facebook se prépare à introduire un nouveau format de publicité : les publicités vidéos. Insérées dans le flux d'actualités, elles se lanceront automatiquement. Toutefois, au-delà des revenus publicitaires conséquents, Facebook craint que ces publicités soient mal accueillies par ses utilisateurs et retarde le lancement à 2014.

Depuis plusieurs mois, Facebook étoffe sa présence sur différents supports et, au-delà, augmente ses revenus publicitaires.
Fin 2012, le réseau social a décidé d'intégrer un nouveau format publicitaire. Pour attirer les grands annonceurs de télévision, Facebook a proposé d'introduire des vidéos publicitaires lancées automatiquement. Discutant, dans un premier temps, de la durée des spots et de l'introduction ou non du son, le lancement était prévu pour le mois d'avril.

Toutefois, Facebook craignait que ces publicités déplaisent à la majorité des utilisateurs sur internet et mobile.
Si les annonceurs se montrent intéressés, le réseau social a retardé le lancement et a, en septembre, testé des vidéos automatiques sur certains abonnés.
Les résultats de ce test ne sont pas connus. Toutefois, le site All Things Digital vient d'annoncer que Facebook retarde, une nouvelle fois, le lancement de cet outil publicitaire en 2014.
Le site déclare que Facebook a toujours peur de mécontenter ses d'utilisateurs et veut plus de temps pour analyser les tests effectués plus tôt.
Selon la banque d'investissement Morgan Stanley, ce type de publicité pourrait générer 1 milliard de dollars dès l'année prochaine à Facebook. En 2019, la banque estime que ces annonces pourraient représenter 5.5 milliards de dollars par an.

Les annonceurs intéressés sont nombreux. Toutefois, Facebook a bien conscience que, si ces publicités déplaisent, il risque de perdre des utilisateurs.

Crédit photo: Facebook