Internet Explorer, Firefox, Chrome : le marché des navigateurs

Internet Explorer, Firefox, Chrome : le marché des navigateurs


Intégré à Windows, Internet Explorer a longtemps été le navigateur internet le plus largement utilisé. Depuis quelques années, la présence de concurrents a réduit cette suprématie. Au niveau mondial, Internet Explorer, Firefox et Chrome restent les principaux navigateurs utilisés, avec des parts de marché stables. En Europe, une étude montre que Google Chrome est le leader.

Depuis la fin des années 90, Internet Explorer, développé par Microsoft, est le navigateur internet leader. Intégré à Windows, il a représenté jusqu'à 90 % de parts de marché. Toutefois, depuis une dizaine d'années, des concurrents se sont fait une place. Avec en tête Mozilla Firefox puis Google Chrome, ils proposent des alternatives.
Si Internet Explorer a perdu des parts de marché suite à l'arrivée de ces acteurs, depuis septembre 2012 les parts de marché de chacun sont assez stables.

En effet, le navigateur de Microsoft, toujours leader du marché, représentait 53.6 % de parts de marché en 2012 et 57.8 % le mois dernier.
Derrière, Firefox est passé de 20.1 % à 18.6 % de parts de marché. Très proche, Chrome représentait 18.9 % en 2012 et a légèrement reculé à 15.95 % cette année.
Par ailleurs, Safari, développé par Apple, reste stable avec une part de marché de 5.77 % en septembre 2013 contre 5.3 % il y a un an. De façon plus négligeable, le navigateur Opera ne parvient pas à progresser avec 1.47 % de parts de marché actuellement.

Si au niveau mondial ce classement est stable, Applied Technologies Internet a réalisé une étude sur les habitudes des Européens. Réalisée au mois d'août, elle met en évidence que Chrome est le navigateur leader qui progresse régulièrement et représente 27.2 % des visites. Juste derrière, Internet Explorer atteint 26.4 % des parts et Firefox à hauteur de 21.3 %. En progression régulière, Safari atteint 17.8 %.

En Europe, les habitudes semblent moins figées qu'au niveau mondial.

Crédit photo: Microsoft