Opérateurs de téléphonie mobile : vers un duel SFR/Bouygues Telecom contre Orange/Free Mobile ?

Opérateurs de téléphonie mobile : vers un duel SFR/Bouygues Telecom contre Orange/Free Mobile ?

À son arrivée, Free Mobile s'est associé à Orange pour profiter de son réseau. Si Bouygues Telecom et SFR n'ont pas réagi depuis, au mois de juillet ils ont évoqué leur intention de développer conjointement leurs réseaux 4G. L'Arcep réfléchit à cette option et donnera ses conclusions avant la fin de l'année. Orange et Free Mobile pourraient ne pas avoir d'autre choix que de faire de même.

La course à la 4G bat son plein. À ce jeu-là, Orange et Bouygues Telecom sont en tête. Surtout ce dernier opérateur qui a, ce 25 septembre, annoncé qu'au 1er octobre, 63 % de la population serait équipé de la 4G.
Toutefois, comme pour les autres générations de standard de téléphonie mobile, le déploiement dans les zones de moins grande densité est plus difficile et plus couteux pour les opérateurs.

Lors de son arrivée dans le marché, Free Mobile a dû négocier l'itinérance des réseaux d'Orange pour compléter son déploiement 3G. Même s'ils restent concurrents, les importantes sommes perçues satisfont Orange.
Au-delà de cet accord, les opérateurs français n'avaient jamais envisagé de partenariat. Jusqu'en juillet.
SFR et Bouygues Telecom ont, ainsi, annoncé leur intention de se rapprocher pour développer un réseau 4G commun. Hors des zones de grande densité, l'objectif est d'apporter une meilleure couverture de très haut débit, mais aussi de 2G et 3G.
Les discussions ne font que débuter et l'Arcep doit l'approuver avant que cela puisse se concrétiser ; pas avant 2014.
Si l'autorité de régulation ne se montre pas contre le principe, elle travaille surtout sur le cadre et les limites à donner.

Orange et Free Mobile, déjà engagés, suivront, peut-être, le même chemin. Stéphane Richard, PDG d'Orange, a récemment déclaré que : « si Bouygues Telecom et SFR vont au bout de leur accord, il est clair que cela ne nous laisse plus tellement de possibilités». Et de rajouter que « la mutualisation des réseaux s'inscrit dans une grande logique historique. (Je) ne ferme aucune porte». Les deux opérateurs pourraient, donc, s'associer.

Si ces mutualisations se réalisent, les opérateurs français suivraient l'exemple de certains pays d'Europe.

Crédit photo: SFR / Bouygues Telecom / Orange / Free Mobile