Un recours collectif engagé contre LinkedIn pour "accès non autorisé" à des données privées

Un recours collectif engagé contre LinkedIn  pour
Dans un article publié ce week-end, LinkedIn a réfuté les allégations prononcées à son encontre dans le cadre d'une action groupée en justice, selon lesquelles le réseau social accéderait aux adresses e-mails de ses membres pour diffuser des emails d'invitation à rejoindre son service, sans leur consentement.

Pour rappel, le recours collectif ("class action suit") est une procédure qui, aux Etats-Unis, permet à un groupe d'utilisateurs -le plus souvent des consommateurs- de se fédérer pour poursuivre collectivement une entreprise.

Lors de l'inscription au réseau, LinkedIn propose de synchroniser le carnet d'adresses de différents comptes de messagerie (Gmail, Hotmail, Yahoo) avec son service, afin de faciliter l'envoi d'invitations. Cette étape requiert d'entrer le mot de passe du service de messagerie concerné et une action supplémentaire pour adresser ces invitations.

Dans le cadre de ce recours collectif, il est notamment reproché à LinkedIn d'accéder aux webmails de ses membres sans leur autorisation afin de récupérer des données de contacts (adresses email) à leur insu, et d'envoyer des invitations en se faisant passer pour eux.

"Ces allégations sont tout simplement fausses" indique LinkedIn, qui nie catégoriquement chacune de ces allégations dans une mise au point publié ce week-end.

En savoir plus

Crédit photo : LinkedIn