BlackBerry : lancement de BBM sur Android et iOS interrompu

BlackBerry : lancement de BBM sur Android et iOS interrompu


BlackBerry n'avait pas besoin de cela. Alors que vendredi la société canadienne a annoncé des licenciements importants et un mauvais bilan de deuxième trimestre, l'ouverture de son service de messagerie, BBM, a été compromise. Si le déploiement sur iOS a pu débuter, celui sur Android n'a même pas été lancé, car une application officieuse a devancé BlackBerry. La société veut régler le problème avant de déployer son application sur les deux OS mobiles.

Malgré la commercialisation de nouveaux smartphones, BlackBerry ne parvient pas -ou plus- à séduire le grand public. Vendredi, la société canadienne a présenté le bilan préliminaire de son dernier bilan fiscal. Alors qu'au trimestre précédent 6.8 millions de téléphones ont été vendus, BlackBerry n'est parvenu qu'à un total de 3.7 millions de smartphones conduisant à une perte nette opérationnelle estimée à près de 1 milliard de dollars.
BlackBerry vient de décider de recentrer ses activités vers les secteurs des entreprises et des services.

Ce dernier domaine représente 50 % des revenus de l'entreprise. Un des produits phares est son service de messagerie BBM. Très apprécié, BlackBerry a décidé de l'ouvrir à d'autres OS mobiles. Ce week-end devait être l'occasion de lancer le déploiement mondial de BBM sur Android et iOS.
Certains pays ont pu commencer à télécharger BBM sur iOS le 22 septembre.
Toutefois l'application sur Android n'a pas pu être lancée. Une application non officielle a été mise en ligne avant celle de BlackBerry. Loin de passer inaperçue, elle a été téléchargée plus de 1.1 million de fois en seulement 8 heures.
Face à ce souci, BlackBerry a annoncé interrompre le déploiement de l'application iOS et attendre pour lancer celle sur Android. Les équipes travaillent pour faire clôturer l'application non officielle sur Android afin de reprendre les deux lancements.

BBM est un service important pour BlackBerry qui n'avait pas besoin de ce « contretemps ».

Crédit photo: BlackBerry