Menu
Donnez votre avis

Facebook : une modification des conditions d'utilisation contestée

ThomasK. - dimanche 8 septembre 2013 - 17:33
Facebook : une modification des conditions d'utilisation contestée


Facebook assure protéger les données de ses utilisateurs et limiter la transmission d'informations aux gouvernements. Pourtant, la question semble moins délicate lorsqu'il y a des enjeux publicitaires. Facebook souhaite, en effet, modifier les conditions d'utilisation pour utiliser les photos et données personnelles des abonnés à des fins publicitaires. Face à la contestation de plusieurs associations de défense des internautes, Facebook a reporté de quelques jours le changement, mais n'y renonce pas.


En réaction aux révélations liées à PRISM et XKeyscore, les entreprises américaines du web tentent de regagner la confiance des internautes. Pour ce faire, elles clament que la défense de la vie privée est une dimension importante. Certaines telles que Facebook et Yahoo ! veulent jouer la transparence en publiant le nombre des demandes des gouvernements afin de prouver qu'elles n'accèdent pas à toutes les requêtes.

Pourtant, lorsqu'il s'agit de publicité, ces entreprises semblent moins à cheval sur la vie privée. Ce 27 août, Facebook a réussi à éviter un procès contre des internautes mécontents. En cause l'utilisation des photos et des données personnelles dans son outil publicitaire « actualités sponsorisées ».
Il semblerait que l'entreprise ne veuille pas craindre de nouvelle plainte. Pour se protéger et utiliser les données des abonnés, Facebook a, dès le 29 août, publié des modifications des conditions d'utilisation. Jusque-là, l'abonné Facebook peut « limiter la façon dont (votre) nom et (votre) photo de profil peuvent être associés à du contenu commercial, du contenu sponsorisé ou d'autres contenus ». Facebook veut changer cela en : « (Vous) nous autorisez à utiliser (vos) nom, photo de profil, contenu et informations dans le cadre d'un contenu commercial, sponsorisé ou associé (...) (vous) autorisez une entreprise ou une autre entité à nous rémunérer pour afficher (votre) nom et/ou la photo de (votre) profil avec (votre) contenu ou (vos) informations sans (vous) verser de dédommagement ».

6 associations américaines de défense des internautes estiment que Facebook s'accorde trop de droits pour augmenter ses revenus publicitaires et ont saisi l'autorité compétente.
Face à ces réactions et aux contestations d'internautes, Facebook a retardé la mise en place de ces modifications. Toutefois, l'entreprise n'y renonce pas et s'accorde juste quelques jours pour examiner les commentaires.

Crédit photo: Facebook
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Flocon