Menu
Donnez votre avis

Sony innove avec Smart Lens QX10 et QX100

CelineLhorte - vendredi 6 septembre 2013 - 12:42
Sony innove avec Smart Lens QX10 et QX100

De retour dans la croissance, Sony n'a pas manqué le salon de l'IFA à Berlin. Le fabricant japonais n'a pas seulement présenté son smartphone haut de gamme axé sur la photo, Xperia Z1. En effet, Sony a apporté une innovation technique. Les Smart Lens QX10 et QX100 sont des appareils photo résumés aux objectifs qui se fixent sur un smartphone sous Android 2.3 ou iOS 4.3 minimum. Révolution hybride.

Présent au salon berlinois de l'IFA, Sony, qui a inventé le Blu-ray ou encore le walkman, montre qu'il renoue avec l'innovation.
En effet, à côté du smartphone haut de gamme Xperia Z1, Sony va plus loin dans les produits photo.

Face à la tendance des photos prises par un smartphone, la firme s'adapte et propose les Smart Lens QX10 et QX100. Ces appareils photo se résument à des objectifs. Totalement autonomes, ils se fixent sur les smartphones et tablettes pour apporter des objectifs plus puissants.
Les deux modèles, capables de photographier et filmer, sont composés d'un module NFC et WiFi, une connexion USB, une batterie détachable et un compartiment mémoire (compatible micro SD jusqu'à 64 Go et micro Memory Stick jusqu'à 16 Go).

Le QX10 est particulièrement destiné au grand public. Il comprend un zoom x 10 et un capteur CMOS ExmorR de 18 millions de pixels. Le QX100 est plus performant. Il est doté d'un zoom x 3.6 et un capteur de 20 millions de pixels. Compatibles avec les smartphones et tablettes sous, au minimum, Android 2.3 ou iOS 4.3, ces produits communiquent via NFC ou WiFi. Indépendants, ils peuvent aussi être utilisés seuls, à l'aveugle.

À partir de fin septembre, le QX10 sera disponible en noir ou blanc pour 200 euros et le QX100 en noir pour 450 euros.
Même si Sony n'a pas imaginé ce produit, il y apporte sa technicité. Compromis entre la photo et le smartphone, cet élément indépendant peut répondre à différents besoins.

Crédit photo: Sony
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de not really