SFR / Bouygues Telecom / Orange : un premier semestre 2013 difficile

SFR / Bouygues Telecom / Orange : un premier semestre 2013 difficile

Il y a peu de temps, Iliad présentait le bilan du premier semestre 2013. Sans surprise, ses filiales Free et Free Mobile affichaient de bons résultats. L'attente se faisait du côté des concurrents. Après 18 mois de confrontation aux offres de Free, Bouygues Telecom, Orange et SFR ont-ils réussi à améliorer leurs résultats ? Le point sur ce premier semestre.

Il y a quelques jours, nous vous avons présenté le bilan semestriel d'Iliad. Free comptabilise 5.5 millions d'abonnés et est le deuxième opérateur français de téléphonie fixe. Free Mobile enregistre 6.8 millions d'utilisateurs, soit 10.3 % de parts de marché, et plus de 600 millions de chiffre d'affaires.

Nouveau venu dans le secteur, Iliad ne pouvait qu'enregistrer des résultats en hausse. Toutefois, après 18 mois de présence, il est intéressant de voir comment ont évolué ses concurrents.

Sur ce premier semestre, SFR a obtenu un chiffre d'affaires (CA) global en baisse de plus de 11 % par rapport à l'année précédente. Plus particulièrement, le domaine du mobile réalise un CA en recul de 17.4 % malgré 809 000 abonnés supplémentaires. Le fixe et internet haut débit sont à peu près stable avec une baisse de 0.8 % et un gain de 89 000 clients.

Bouygues Telecom est également dans une situation complexe avec un CA en baisse de 41 %. Alors qu'au premier semestre 2012, l'opérateur de téléphonie fixe avait attiré près de 160 000 nouveaux clients, cette année, il n'en a convaincu que 55 000. Concernant le mobile, malgré le succès de B&You, le départ d'un grand nombre d'abonnés prépayés (169 000) ne permet à l'opérateur d'afficher qu'une hausse de 15 000 abonnés.

Concernant Orange, à l'instar de ses concurrents, l'opérateur a publié un CA en baisse. De 10.3 milliards d'euros, soit une baisse de 4.8 % par rapport à l'an dernier. L'opérateur enregistre, toutefois, une hausse totale de 6.9 millions d'abonnés, soit 3.1 %.

L'arrivée de Free fragilise encore ses concurrents. Pour récupérer des abonnés, ils ont baissé les prix et développé des offres lowcost. Chaque opérateur parvient à gagner des clients, mais les baisses de prix réduisent, parfois lourdement, leurs chiffres d'affaires.

Crédit photo: Bouygues Telecom/Orange/SFR