Donnez votre avis

Microsoft et Google saisissent la justice contre le gouvernement américain

CelineLhorte - samedi 31 août 2013 - 16:06
Microsoft et Google saisissent la justice contre le gouvernement américain

Les révélations liées à XKeyscore et PRISM inquiètent les grandes entreprises du web américaines. Elles pourraient perdre des clients étrangers, surtout pour des services tels que le Cloud. Depuis juin, Microsoft et Google tentent de négocier avec le gouvernement pour obtenir l'autorisation de publier des informations concernant les demandes de données. Échec. Les géants concurrents, associés pour l'occasion, vont saisir la justice.

Les révélations liées à PRISM et XKeyscore n'ont pas ébranlé que la NSA et le gouvernement américain. Comme le souhaitait Edward Snowden, les internautes ont pris conscience que la protection des données n'est pas si sûre que l'attestent les contrats d'utilisation ni les déclarations de certains responsables.
Certains internautes, particuliers ou professionnels, pourraient se détourner de services ou d'entreprises américaines.

Alors que des spécialistes du cloud américain commencent à estimer la perte jusqu'à 35 milliards de dollars, les entreprises incriminées tentent de réagir. L'objectif est de redonner confiance. Pour cela, elles veulent informer et apporter de la transparence. À l'instar de Facebook qui a récemment entrepris de publier les demandes de renseignements des différents gouvernements.

Au mois de juin, Microsoft et Google ont déposé des plaintes distinctes afin d'obtenir l'autorisation du gouvernement. Leur objectif est de publier le nombre de demandes de renseignements provenant du Foreign Intelligence Surveillance Act (FISA). Depuis, ils se sont associés pour entamer des négociations avec le gouvernement américain. Malgré les discussions, les autorités ont demandé, à 6 reprises, un report de décision. Ce 29 août, le gouvernement a décidé de publier, une fois par an, le nombre de demandes des données clients. Brad Smith, avocat général de Microsoft, a déclaré que cela était un bon début, mais insuffisant. Microsoft et Google veulent être libres de divulguer le nombre de requêtes liées aux contenus et aux métadonnées.

Les deux géants d'internet ne veulent plus patienter et se tournent vers la justice. Ils estiment que la constitution américaine leur permettra de communiquer plus d'informations.

Crédit photo: Microsoft / Google
Ajouter un commentaire

Commentaires

gmfee1
Messages postés
14
Date d'inscription
jeudi 5 septembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mars 2016
15
Quand on regarde les petits caractères des contrats cloud on se rend compte qu'il n'y a ni sécurité, ni confidentialité, ni vitesse garanti. Du coup l'utilisateur est obligé de surcoder ses fichiers ce qui réduit les avantages par rapport au serveur personnel à 0 exposant 10
le2400943
Messages postés
475
Date d'inscription
lundi 14 février 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
15 octobre 2016
110
Quand deux géants rivaux s'associent contre leur gouvernement, c'est qu'il y a un sérieux problème quelque part...