Google Art Project : un institut culturel physique ouvrira ses portes en septembre à Paris

Google Art Project : un institut culturel physique ouvrira ses portes en septembre à Paris


Visiter les musées du monde entier en naviguant sur internet. C'est ce que propose depuis 2011 Google Art Project. Imaginée par Amit Sood, cette fonctionnalité permet d'accéder, via Street View, aux oeuvres culturelles de plus de 260 lieux répartis dans des dizaines de pays. Google va, aujourd'hui, plus loin en créant un institut culturel, consacré aux échanges et débats. Situé à Paris, il sera inauguré en septembre.

À partir de Google Maps, Google a développé diverses fonctionnalités qui permettent d'explorer le monde. Entre découvrir le monde et l'art, il n'y avait qu'un pas que Google a franchi sous l'impulsion d'Amit Sood.
Dans le cadre du projet « 20 percent time », les ingénieurs de Google sont autorisés à travailler sur des projets de leurs choix. Passionné d'art, Amit Sood, directeur marketing de Google, a profité de ce temps pour développer une application qui rend les oeuvres des musées accessibles au plus grand nombre.

Créé en 2011, Google Art Project permet, aujourd'hui, aux internautes de visiter plus de 260 musées et lieux culturels présents dans plus de 40 pays. Au mois d'avril, 40 000 oeuvres pouvaient être admirées en quelques clics. Le responsable du projet ne restreint, toutefois, pas ce service aux plus grands musées du monde. Alors que le Louvre y est absent, Amit Sood souhaite que des musées régionaux puissent bénéficier de cette mise en lumière.

Nouveau pas franchi par Google, ce projet virtuel à succès va bénéficier d'un lieu de rencontres et de débats. Dirigé par Amit Sood, il est implanté dans l'hôtel particulier qui abrite Google France, dans le 9e arrondissement de Paris. Anciennement responsable des nouvelles technologies au château de Versailles, Laurent Gaveau a imaginé l'espace du rez-de-chaussée, qui sera inauguré en septembre.

Cet institut culturel permettra de débattre sur l'art et sur les moyens de le rendre accessible au plus grand nombre.

Crédit photo: Google
A voir également