Apple : son sous-traitant Pegatron ne respecterait pas les règles de conditions de travail

Apple : son sous-traitant Pegatron ne respecterait pas les règles de conditions de travail
Les scandales liés aux conditions de travail imposées par les sous-traitants chinois d'Apple ne datent pas d'hier. Après de nombreuses enquêtes, Apple a, en 2012, recadré l'entreprise Foxconn et, par là même, les conditions de travail de ses autres sous-traitants. Ce 29 juillet, l'ONG China Labor Watch a publié un rapport dénonçant les conditions de travail imposées par le sous-traitant d'Apple Pegatron. Temps de travail hebdomadaire trop important et employés de moins de 18 ans ont été constatés.

Au sein des usines sous-traitantes des grandes entreprises internationales, les conditions de travail et le respect des ouvriers sont surveillés de près par les associations et organismes humanitaires des pays occidentaux. Au-delà du non-respect du sous-traitant pour ses ouvriers, l'image et la notoriété de la firme commanditaire en pâtissent.

L'entreprise Foxconn en est un important exemple. À partir de 2006, cette entreprise chinoise a été, à plusieurs reprises, pointée du doigt pour ses conditions de travail difficiles : confiscation de papiers d'identité, violences physiques et morales, temps de travail hebdomadaire supérieur à 60 h, non-protection de produits toxiques et non-paiement de certains salaires ont conduit à des vagues de suicides. Travaillant principalement pour Microsoft et Apple, cette dernière entreprise a décidé en 2012 de faire son enquête et d'imposer à ses sous-traitants des règles de travail.

À cette date, Apple demandait à ses 156 entreprises sous-traitantes de respecter les horaires de travail, les heures supplémentaires non obligatoires, les droits sociaux et de ne pas recruter de personnes mineures.

Ce 29 juillet, l'ONG China Labor Watch a publié un rapport qui dénonce les conditions de travail du sous-traitant Pegatron. Basé sur 200 témoignages et des visites à l'intérieur des locaux chinois, le document fait état que 3 usines emploient de nombreux mineurs et le nombre moyen d'heures de travail hebdomadaire se situent entre 66 et 69 heures.

Apple a rapidement réagi en indiquant débuter sa propre enquête. Cette mauvaise publicité tombe mal pour Apple.

Crédit photo : Apple