Apple rouvre progressivement son site dédié aux développeurs

Apple rouvre progressivement son site dédié aux développeurs
Fermé depuis le 18 juillet, Apple a déclaré, 4 jours après, que le site réservé aux développeurs avait été piraté. Vérité ou réaction suite aux découvertes publiées par le chercheur Ibrahim Balic, nous en saurons peut-être plus dans l'avenir. Quoi qu'il en soit, après avoir revu son système de sécurité et certaines bases de données, Apple vient de rouvrir progressivement son Dev Center.

Depuis le 18 juillet, le site dédié aux développeurs sur iOS et OS X était fermé sans explication. Il a fallu attendre le 22 juillet pour qu'Apple communique à ce sujet. Expliquant avoir été victime de piratage, Apple a précisé que, dans le pire des cas, des données personnelles concernant les développeurs inscrits auraient pu être dérobées. Les données confidentielles et sensibles étant chiffrées, Apple assure qu'elles n'auraient pas pu être atteintes.

Avant de rouvrir l'accès aux développeurs, Apple tenait à revoir son système de sécurité ainsi que sa base de données et son serveur.
Après une semaine d'interruption, ce 26 juillet, Apple a ouvert à nouveau son Dev Center. Progressivement, car Apple n'a pas pu tout revoir. Les services de gestion des certificats, identifiants et profils ont été revus et sont de nouveau accessibles, tout comme le téléchargement de logiciels (tels que ceux sous les systèmes d'exploitation iOS 7 et OS X Mavericks). Il en est de même pour l'outil iTunes Connect, qui permet de mettre à jour les applications et les mises à jour.
L'accès à la version bêta 4 d'iOS 7 devrait être rouvert en début de semaine prochaine.

Apple réagit rapidement. Toutefois, la firme n'a pas communiqué sur les détails de ce piratage et des types de données concernées. Par ailleurs, Apple n'a donné aucune information concernant l'auteur des faits. Un ou plusieurs hackers ? Le responsable serait-il le chercheur en informatique, Ibrahim Balic, qui a déclaré avoir voulu transmettre des failles à Apple ? Selon lui, 4 heures après avoir écrit à Apple, le site fermait. Piratage ou crainte que ce chercheur communique sur des failles importantes ? Nous verrons bien si Apple saisit la justice.

Crédit photo: Apple