BlackBerry : les rumeurs d'un BlackBerry A10 qui ressemble, encore, à l'iPhone

BlackBerry : les rumeurs d'un BlackBerry A10 qui ressemble, encore, à l'iPhone

L'entreprise RIM, renommée BlackBerry depuis janvier 2013, est en grande difficulté. Après avoir représenté 20 % des ventes de smartphones en 2009, la société canadienne est tombée à 3 % de parts de marché début 2013. Alors que BlackBerry annonçait, ce 25 juillet, le licenciement de 250 employés, les rumeurs courent qu'un nouveau smartphone est en développement. Et des vidéos laissent à penser que le fabricant continue de délaisser son design particulier au profit d'un design proche de l'iPhone.

Créée en 1984, l'entreprise canadienne Research In Motion Limited (RIM) s'est illustrée par la fabrication des téléphones intelligents BlackBerry, dès 1999. Un design caractéristique et un système d'exploitation spécifique ont principalement séduit les professionnels désireux d'utiliser un support unique qui allie les fonctions de PDA et de téléphone.

Après un développement important, RIM a progressivement subi la multiplication des produits concurrents. En 2012, le chiffre d'affaires a chuté de 40 %, soit une baisse de 646 millions de dollars. Comme dans un dernier sursaut, l'entreprise canadienne, renommée BlackBerry depuis janvier, a lancé de nouveaux smartphones, bien différents des précédents. Fin 2012, la commercialisation du smartphone à écran tactile Z10 a permis à l'entreprise de représenter 3 % des ventes début 2013. Fort de ce nouveau succès grand public, avec plus d'un million de ventes, les rumeurs indiquent que BlackBerry continuerait à développer de tels smartphones.

En parallèle du design spécifique à BlackBerry et de son clavier apparent, l'entreprise opte pour de nouveaux produits qui ressemblent fort à l'iPhone. Les rumeurs évoquent un BlackBerry A10 qui serait pourvu d'un écran AMOLED de 5 pouces avec une résolution de 1280 × 720 pixels, un processeur double coeur Qualcomm Snapdragon cadencé à 1.7 GHz, de 2 Go de mémoire vive, 16 Go d'espace de stockage et d'un capteur photo arrière de 8 mégapixels couplé à un capteur en façade de 2 mégapixels. Ce modèle fonctionnerait sous BlackBerry OS 10.2, compatible avec toutes les applications développées pour Jelly Bean.

Le grand public sera-t-il séduit par ces smartphones tactiles au point de sauver l'entreprise canadienne ? Alors qu'elle vient de licencier 250 employés, il faut le lui souhaiter.

Crédit photo: BlackBerry