Facebook cache des informations pour ne pas froisser ses utilisateurs

Facebook cache des informations pour ne pas froisser ses utilisateurs


La plateforme de réseau social Facebook veut séduire toujours plus d'internautes, mais aussi fidéliser ses inscrits. Derrière le nombre de fréquentations se joue le niveau des revenus publicitaires de Facebook. Pour ce faire, Facebook étoffe ses applications et fonctionnalités. Aussi, la firme fait tout pour ne pas offenser la susceptibilité des abonnés. Si les internautes ne peuvent pas voir combien de personnes voient leurs messages, ce n'est pas un hasard....

Créé en 2004, Facebook a très vite dépassé les grilles des universités et lycées pour étendre son accès au monde entier. Ce service de réseau social rassemble aujourd'hui plus d'un milliard de personnes.
Le chiffre d'affaires de cette firme provient des revenus issus de la publicité, des applications tiers et propres à Faceboo]. Grâce au nombre de ses abonnés et à son arrivée sur les supports mobiles, Facebook a engendré, au premier trimestre, 217 millions de dollars de bénéfices, soit 58 % de plus qu'en 2012.
Toutefois, pour obtenir un tel chiffre d'affaires, développer des services et fonctionnalités ne suffit pas. Facebook fait tout pour fidéliser ses utilisateurs. Et, pour cela, la firme essaye de ne pas les froisser.

Les abonnés actifs le savent bien : lorsqu'un message est écrit sur le mur, les commentaires ou mentions « j'aime » sont espérés, voire attendus. Les internautes utilisent les réseaux sociaux pour communiquer avec des amis, découvrir de nouvelles personnes et échanger. Les réactions aux messages postés sont des renforcements positifs indispensables. Sans réaction, le nombre d'utilisateurs actifs diminue.
Pour éviter cela, Facebook a choisi de ne pas montrer certaines informations aux utilisateurs.
Lorsqu'un message est posté, l'abonné Facebook ne sait pas combien de personnes le lisent. Malgré une tendance à sous-estimer, une étude de l'université de Stanford a montré qu'un post était, en moyenne, lu par 35 % des amis.
Pour que les internautes ne soient pas vexés d'un nombre faible de réactions par rapport au nombre de personnes qui a pris connaissance des messages, Facebook a volontairement caché le nombre de vues. La firme laisse, ainsi, les abonnés penser que leurs posts n'ont pas été lus plutôt qu'ils intéressent peu.
Ce, alors que Facebook connait ces chiffres et les transmet aux annonceurs...

Crédit photo: Facebook