Sony Xperia Z Ultra : la firme japonaise se lance, elle aussi, dans les phablets

Sony Xperia Z Ultra : la firme japonaise se lance, elle aussi, dans les phablets

Nouveau produit high-tech, le phablet, ou phablette, est un compromis entre la tablette et le smartphone. Alors que le marché des smartphones serait près de la saturation selon certains analystes, les fabricants voient dans le phablet une nouvelle niche. Sony vient de dévoiler son 1er phablet, Xperia Z Ultra.

Arrivé depuis seulement 2011, le phablet en a surpris certains. Partant du fait que les utilisateurs de smartphones s'équipaient souvent d'une tablette, les constructeurs ont imaginé un produit qui réunit les fonctionnalités de ces deux appareils. De taille intermédiaire, le phablet séduit de plus en plus, même si certains lui reprochent de ne pas être pratique à transporter, ranger et pour téléphoner.

Samsung l'a bien compris. Le Galaxy Note a été le 1er phablet à recevoir un succès commercial. Alors que le Galaxy Note 3 est annoncé pour le 3 septembre, Sony se lance, également, dans cette niche.

Et Sony n'arrive pas dans ce marché concurrentiel avec un produit anodin.
En effet, l'Xperia Z Ultra est très réussi. Fort d'un design travaillé et élégant, il arbore un cadre métallique élégant et un verre trempé disposé sur l'avant et l'arrière du phablet. De 6.5 mm d'épaisseur et 212 grammes, ce produit sera étanche et résistant à la poussière. Il accueillera un écran de 6,44 pouces full HD, un processeur Qualcomm Snapdragon 800, 2 Go de RAM et 16 Go de mémoire interne. Fonctionnant sous Android 4.2, il sera équipé d'un appareil photo de 8 mégapixels. Au niveau des batteries, le constructeur japonais avance une autonomie jusqu'à 5,5 heures en lecture vidéo et 11 heures en conversation. Même si un stylet sera disponible, ce phablet pourra être utilisé avec n'importe quel stylo.
Proposé en blanc, violet et noir, ce phablet devrait être commercialisé autour de 700 euros d'ici fin septembre.
Samsung pourrait trouver en l'Xperia Z Ultra un sérieux concurrent du Galaxy Note 3.

Crédit photo: Sony