Donnez votre avis

Twitter, Facebook et Google+ mis en demeure par l'UFC-Que choisir

ThomasK. - vendredi 28 juin 2013 - 15:02
Twitter, Facebook et Google+ mis en demeure par l'UFC-Que choisir


Après la CNIL, c'est au tour de UFC-Que choisir d'agir contre les principaux réseaux sociaux. L'association de défense des consommateurs estime que les conditions d'utilisations de ces sites internet ne respectent pas la loi Informatique et Liberté française. L'association vient de mettre en demeure ces sociétés. Elles ont 3 semaines pour réagir avant qu'UFC-Que choisir dépose une plainte.

Le respect de la vie privée et des données confidentielles sur internet est suivi de près par l'Europe. La CNIL française et ses homologues européens, regroupés au sein du groupe article 29, ont demandé aux principales entreprises du web de se mettre en conformité avec les lois de protection européennes. Jusque-là sans effet, la CNIL française vient de mettre en demeure Google et sera suivie par d'autres instances européennes.
L'association UFC-Que choisir a écrit ce 26 juin à Twitter, Google et Facebook afin de les mettre en demeure de modifier leurs conditions d'utilisation. À travers un courrier de 100 pages, l'association de défense des consommateurs dénonce plusieurs manquements. Amal Taleb, juriste de la structure, assure que ces entreprises mettent à disposition des internautes français, des conditions d'utilisation illisibles. Des dizaines de pages, des caractères trop petits et des liens vers des pages en langue étrangère limitent la compréhension des engagements des internautes.
Par ailleurs, ces entreprises ne proposent pas de procédure d'acceptation des conditions d'utilisation. Cela est, pourtant, obligatoire en France.

L'association accuse les réseaux sociaux de ne pas respecter la confidentialité des données et de les utiliser sans cadre. Amal Taleb a précisé que les clauses des contrats pourraient permettre à ces sociétés de collecter d'autres données que celles transmises par les abonnés.

Les 3 sociétés incriminées affirment respecter les lois françaises.
Alain Bazot, président de l'association, se dit prêt à aller en justice si les entreprises ne modifient rien. Pour ceux qui veulent les soutenir, UFC-Que choisir a mis en ligne une pétition nommée « Je garde la main sur mes données »

Crédit photo: UFC-Que choisir
Ajouter un commentaire

Commentaire

Pierre8888
Messages postés
1072
Date d'inscription
mercredi 17 octobre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
23 mai 2015
129
Il va y avoir beaucoup de choses à dire ? justement j'ai une conférence sur Linux la semaine prochaine mercredi 3 juillet 2013 à 20h00 à Cognac concernant la neutralité du net et logiciels libres.