Feedly enterre Google Reader en lançant son propre cloud

Feedly enterre Google Reader en lançant son propre cloud
L'agrégateur de news Feedly, l'un des nombreux prétendants à la succession de Google Reader, est maintenant disponible en application web autonome compatible avec tous les navigateurs. Le service se connecte également avec plusieurs applications tierces grâce au lancement de sa propre infrastructure cloud parallèlement à l'ouverture de son API.

Peu de temps après l'annonce de la fermeture du lecteur de flux RSS de Google, Feedly avait pris les devants en décidant d'abandonner les serveurs de Google afin de créer sa propre infrastructure. Le cloud de Feedly est désormais pleinement opérationnel, avec en prime plusieurs nouveautés qui ne passent pas inaperçues quelques jours avant la fin de Google Reader.

Une version de Feedly plus accessible et plus connectée

Feedly est désormais disponible en tant qu'application web autonome : plus besoin donc d'accéder au service en installant une extension sur son navigateur. Le service est utilisable sur la majorité des navigateurs disponibles (en plus des applications mobiles), et les utilisateurs peuvent y importer facilement leurs flux Google Reader.

Feedly adopte une interface minimaliste, reprenant l'esthétique épurée de son illustre ainé. Les utilisateurs pourront se connecter au service au moyen de leur identifiants Google, et « bientôt au moyen de leurs identifiant Twitter, Facebook, Tumblr et LinkedIn » annonce Feedly sur son blog officiel.

L'agrégateur est également plus fonctionnel et se connecte avec différentes applications tierces grâce à l'ouverture de son API. Parmi les premières applications pouvant s'intégrer avec Feedly : IFTTT, l'outil d'automatistion de tâches sur le web, et plusieurs lecteurs de flux RSS disponibles sur mobile (ex : Newsify, NextGenReader, gNewsReader)

En savoir plus
A voir également