Google : Plus de points de vente pour les Chromebooks

Google : Plus de points de vente pour les Chromebooks
Google a décidé de tripler la distribution des Chromebooks. Ils seront désormais disponibles en France et dans 6600 magasins à travers le monde.

Avec le Chromebook, Google s'était aventuré timidement sur le terrain des PC ultraportables sous Chrome OS. Lancés il y a maintenant deux ans, les ordinateurs sous ce système d'exploitation étaient particulièrement abordables, mais nécessitaient une connexion internet pour fonctionner. L'ensemble des tâches bureautiques s'effectuant à travers les applications Google comme Google Documents, Picasa et Gmail. Avec ces terminaux très orientés vers l'utilisation du Cloud (stockage online), Google assure vouloir faire « disparaître le hardware »

Le marché des ordinateurs cherche à se renouveler. La concurrence des tablettes et l'adoption lente de Windows 8 ne contribuent pas à la bonne forme des ventes. C'est dans ce contexte que Google a décidé d'être plus agressif avec ses Chromebooks en accélérant leur diffusion. En plus du marché nord-américain qui proposera le Chromebook C7 d'Acer pour 199 dollars dans les magasins Wal-Mart et Staples, Google entend commercialiser ses machines dans une dizaine d'autres pays parmi lesquels le Royaume-Uni, la Suède, l'Australie et la France.
En revanche, aucune mention n'a été faite du Chromebook Pixel, un ultraportable haut de gamme présenté en début d'année. Vendu pour 1299 dollars, il fait plus figure de concurrent des Macbooks Air d'Apple que de terminal web d'entrée de gamme.

Il faudra que Google fasse un travail de pédagogie afin de justifier auprès du consommateur nomade l'intérêt d'un petit PC sous Chrome OS par rapport à une tablette sous Android. En ce sens, le confort de frappe sur un clavier, la connectique plus fournie et l'espace de stockage offert sur le Cloud peuvent être mis en avant.

Crédit photo : Moridin/cc