Donnez votre avis

Twitter ne participe pas au programme Prism. Pourquoi ?

CelineLhorte - mercredi 12 juin 2013 - 15:42
Twitter ne participe pas au programme Prism. Pourquoi ?
La mise en lumière du programme Prism suscite, depuis le 7 juin, diverses réactions. Parmi les grandes entreprises de communication sur internet citées, Twitter n'est pas concerné. Alors que ce service est utilisé par plus de 200 millions de personnes dans le monde, pourquoi n'est-il pas concerné par les surveillances de la NSA ?

Nous vous en parlions la semaine dernière. The Washington Post a lancé un pavé dans la mare en publiant un article sur un programme secret des services de renseignements américains. Le programme Prism permet au NSA d'accéder aux données stockées par 9 grandes entreprises du web, dont Google, Facebook, Skype, etc. Essentiellement tournée vers les internautes étrangers, l'analyse des données transmises et consultées a pour but de prévenir les attentats.
Depuis cette annonce, les réactions de part et d'autre se multiplient et des éclaircissements sont nécessaires.

Concernant les entreprises concernées par Prism, une s'avère absente. En effet, le service de microblogging Twitter qui réunit plus de 200 millions d'utilisateurs, mais ne fait pas partie de Prism.
Alors que la NSA s'intéresse aux fichiers, vidéos consultées, mails et contenus de communication, l'absence de Twitter est étonnante.
La NSA recherche des données confidentielles concernant l'identité des utilisateurs ainsi que des contenus privés échangés.
Le service de microblogging Twitter est essentiellement centré sur la diffusion et l'échange d'informations publiques. Par ailleurs, très peu d'informations personnelles sont demandées aux utilisateurs. De quoi détourner l'intérêt de la NSA pour élargir les sources de Prism.

Autre hypothèse, Twitter protègerait la confidentialité de ses données. Depuis plusieurs années, Twitter tente d'augmenter ses revenus en limitant l'accès des informations aux développeurs et partenaires. Dans cette optique monétaire, Twitter n'aurait aucun intérêt à fournir des données à la NSA.
Par ailleurs, Twitter a, dans le passé, prouvé qu'il défendait la protection des libertés. En refusant de donner à la justice américaine l'identité de Malcolm Harris, elle a, notamment, montré son engagement.

Pour rester un moyen de communication privilégié dans les mouvements sociaux et politiques, Twitter a tout intérêt à défendre ces informations et ne pas intégrer un programme tel que Prism.

Crédit photo: Twitter
Ajouter un commentaire

Commentaires

Intéressant l'article concernant Twitter / Prism, merci.
Vous dîtes en conclusion : "Dans cette optique monétaire, Twitter n'aurait aucun intérêt à fournir des données à la NSA."
Dans ce cas, et pour bien comprendre le propos, on peut se demander en quoi Facebook, Google, Apple, etc. auraient quant à eux intérêt à collaborer avec Prism ?
Superfly_fr
Messages postés
9
Date d'inscription
mardi 24 mai 2005
Statut
Membre
Dernière intervention
19 juin 2013

Pourquoi espionner ce que l'on peut lire sans la moindre difficulté ?
denouezechias
Messages postés
20
Date d'inscription
mercredi 27 juillet 2005
Statut
Membre
Dernière intervention
14 mars 2017
3
Juste pour signaleur une erreur :
En refusant de donner à la justice américaine l'identité de Malcolm Harris, elle a ...