Menu
Donnez votre avis

Apple aurait-il fait augmenter le prix des ebooks? début de procès aux États-Unis

CelineLhorte - mardi 4 juin 2013 - 14:37
Apple aurait-il fait augmenter le prix des ebooks? début de procès aux États-Unis

En Europe et aux États-Unis, Apple et son mode de fonctionnement sont régulièrement interpellés. Une fois de plus, la firme à la pomme est accusée de faire obstacle à la libre concurrence. Après entente avec les principaux éditeurs, Apple aurait conduit à une hausse et un lissage des prix des livres électroniques.

Quel que soit le type de produits concernés, Apple est surveillé de près dans ses activités high-tech. En Europe ou outre-Atlantique, les responsables veillent au bon respect des réglementations, de la libre concurrence ainsi que le respect des consommateurs.
Comme nous vous en avons parlé, Apple s'est récemment fait remarquer lors d'un procès français. Les remises en cause et contestations du marketing d'Apple viennent, encore une fois, d'aboutir.

Débuté ce 3 juin, un procès oppose le parquet américain à Apple. Il concerne les prix des livres électroniques. En commercialisant son 1er iPad en 2010, Apple s'est lancé dans la vente de livres dématérialisés. Dans ce secteur naissant, Amazon était leader incontesté des ventes. Jusqu'à l'arrivée d'Apple, les distributeurs payaient un prix de gros auprès des éditeurs de livres. Ils, pouvaient, ainsi, fixé librement les prix de vente.

À l'arrivée d'Apple, les prix de vente ont augmenté. Lors de ce procès, la firme est accusée d'avoir organisé cette hausse. Les éditeurs étant insatisfaits des revenus, Apple les aurait incités à modifier les contrats. Depuis lors, les éditeurs fixent les prix et reversent un pourcentage aux revendeurs.
En augmentant et uniformisant les prix, Apple pouvait concurrencer Amazon.

Seuls les représentants d'Apple sont présents au tribunal. Les principales maisons d'édition ont trouvé un accord à l'amiable avec les autorités. Face aux témoignages, courriers électroniques, conversations enregistrées et rencontres, les avocats de la défense réfutent les accusations. Ils ont 3 semaines pour convaincre.

La commission européenne avait pointé cette hausse des prix des livres électroniques. Face à la menace de poursuite, les maisons d'édition et Apple avaient accepté de modifier certaines clauses des contrats et laisser les distributeurs libres de fixer les prix.
Réactions contradictoires selon le continent pour Apple !

Crédit photo: Apple
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme