Apple : Les États-Unis autorisent la vente d'iPhone en Iran

Apple : Les États-Unis autorisent la vente d'iPhone en Iran
Alors que les prochaines élections présidentielles auront lieu ce 14 juin en Iran, les États-Unis lèvent en partie l'embargo lié aux télécommunications. Pour favoriser la communication et l'accès à internet des Iraniens, Apple vient, notamment, de se voir accorder le droit de vendre des iPhone aux Iraniens.

Depuis que la République islamique iranienne est suspectée de suivre un programme nucléaire, les pays occidentaux ont mis en place différents embargos envers l'Iran. Destinés à affaiblir et stopper les dirigeants du pays, ces embargos concernent le pétrole, l'armement, le commerce, l'énergie, mais aussi le secteur des télécommunications.

Le 14 juin prochain, des élections iraniennes vont élire un nouveau président, remplaçant de Mahmoud Ahmadinejad. Alors que celles-ci ne semblent pas transparentes, les États-Unis ont décidé de lever certaines parties de l'embargo lié aux télécommunications. En effet, les États-Unis souhaitent permettre aux Iraniens d'accéder aux informations, réseaux sociaux et, plus largement, à internet.

Pour ce faire, les États-Unis ont autorisé la vente de matériel et de logiciels de messagerie instantanée par les entreprises américaines du secteur. Parmi elles, Apple est concernée et va pouvoir équiper les Iraniens. Jusqu'ici, les Iraniens ne possédaient que des équipements très basiques, échangés au marché noir. Et, même, les Iraniens résidant aux États-Unis ne pouvaient pas acquérir des smartphones, car ils étaient suspectés de les envoyer en Iran. Cela va, donc, au-delà des frontières de l'Iran.
Pour l'instant, Apple n'a pas réagi.

En 2010, un an après l'élection de Mahmoud Ahmadinejad, les États-Unis avaient, déjà, levé un embargo pour permettre aux Iraniens d'accéder à internet. Cela leur avait permis de communiquer entre eux et d'exprimer au monde leur difficile situation. Les pays occidentaux ont pu s'informer de l'évolution de ce qui a été nommé le Mouvement vert, opposé au gouvernement.

Le droit à la communication via internet sera une liberté importante pour les Iraniens. Il faudra, tout de même, surveiller que les dirigeants islamiques ne bloquent pas ces accès.

Crédit photo: Apple