HTC accuse Samsung de concurrence déloyale

HTC accuse Samsung de concurrence déloyale
Samsung est la marque leader dans la vente des mobiles. Mais pas seulement. Samsung est, également, l'un des plus grands fabricants de composants. Ses concurrents doivent, donc, faire appel à Samsung Electronics pour certains composants. HTC dévoile la pression concurrentielle qu'exerce la marque.

Samsung persiste dans sa position de leader des ventes de téléphones mobiles. En 2012, la marque a vendu 30 % des 700 millions de smartphones à travers le monde. Et l'année 2013 va dans ce sens avec d'excellentes ventes enregistrées pour le Samsung Galaxy S4.
Une autre force du groupe Samsung est la filiale Samsung Electronics. Fabricant de composants électroniques, cette filiale est également leader dans son marché. Certains constructeurs de téléphones mobiles concurrents de Samsung sont dans l'obligation de faire appel à Samsung Electronics. Parmi eux HTC qui vient de dévoiler des informations concernant ce partenariat qu'il juge déséquilibré.

Le président d'HTC Asie explique la situation en se basant sur une expérience passée. En 2010, pour la fabrication des HTC Nexus One et HTC Desire, l'entreprise a fait appel à Samsung pour, notamment, des écrans AMOLED. Après avoir livré les composants de ces modèles, Samsung en a stoppé la production. HTC n'a, donc, pas pu compter sur Samsung par la suite. HTC a alors dû se tourner vers d'autres fabricants de composants.
Autre situation: la fabrication de composants pour les modèles HTC One a subi des retards et des pénuries de la part de Samsung.

Le président d'HTC Asie estime que Samsung a délibérément décidé de stopper la production des composants et de mettre des obstacles à ces clients. Il juge que ce pouvoir de Samsung sur ses concurrents est anticoncurrentiel. Par ailleurs, cela donne au leader de nombreuses informations sur ses concurrents.

Crédit photo: Samsung