Apple : l'Europe enquête sur ses contrats de vente de l'iPhone 5

 Apple : l'Europe enquête sur ses contrats de vente de l'iPhone 5
Suite à plusieurs plaintes émises par des opérateurs de téléphonie mobile, la commission européenne s'intéresse à Apple. Sont remises en cause les conditions de vente de l'iPhone 5 et le respect de la concurrence.

Depuis 2007, la commission européenne suit de près la téléphonie mobile. 3 chartes ont été successivement établies pour réglementer ce marché.

Cette commission vient d'être sollicitée. Plusieurs opérateurs téléphoniques ont, en effet, déposé des plaintes contre Apple.
Ces opérateurs, majoritairement français, dénoncent les contrats qui les lient à Apple. L'entreprise imposerait des conditions strictes de vente de l'iPhone 5. Habituellement, le contrat stipule que l'opérateur doit vendre une quantité définie (selon la taille de l'entreprise) de smartphones, durant une période déterminée. Si le contrat n'est pas accepté, les mobiles ne sont pas fournis. Impensable pour un opérateur ! Et si tous les iPhone 5 ne sont pas vendus dans les temps, l'opérateur doit rembourser Apple à hauteur des prix de vente. Ainsi, ces conditions exercent une certaine pression sur les opérateurs et limitent la libre concurrence. Difficile d'axer les campagnes de marketing sur d'autres marques !

L'importance de la société Apple et de ses produits rend la situation délicate pour ceux qui voudraient se plaindre. De ce fait, aucune plainte nominative n'a été déposée à ce jour. Les informations fournies et les plaintes officieuses ont, toutefois, conduit la commission européenne à se pencher sur la situation. Des questionnaires viennent d'être envoyés à tous les opérateurs de téléphonie mobile européens pour en savoir plus sur les contrats d'Apple.
De son côté, Apple a déclaré respecter les réglementations en vigueur dans chaque pays. Affaire à suivre.

Crédit Photo: Apple