HTC First: défaillances de Facebook Home et lancement retardé en Europe

HTC First: défaillances de Facebook Home et lancement retardé en Europe
Le HTC First ne reçoit pas un accueil enthousiaste aux États-Unis. Les déceptions et imperfections de Facebook Home entachent les ventes. Si bien que le fabricant taïwanais doit retarder le lancement de ce mobile en France et au Royaume-Uni.

Annoncé par Mark Zuckerberg, le Facebook Home est disponible en téléchargement depuis le 12 avril. Pour satisfaire les nombreux utilisateurs, cet écran d'accueil, uniquement accessible sur les smartphones sous OS Android, met Facebook au centre de la vie quotidienne. Mur, contacts, applications, publications ou encore photos, tout est fait pour voir immédiatement et interagir sur Facebook. Actuellement accessible sur peu de modèles, ce logiciel a toutefois été intégré nativement sur un smartphone HTC.

HTC, attaché depuis 2008 à l'OS Android, a voulu profiter de l'occasion du lancement de Facebook Home. Après des ventes en baisse sur 2012, quoi de mieux que de proposer un smartphone à destination de plus de 1 milliard d'utilisateurs. Le HTC First est un mobile 4G dans lequel est intégré Facebook Home. Comme le logiciel en téléchargement, ce mobile a été lancé le mois dernier aux États-Unis. L'accueil a été froid. Commercialisé à moins de 100 dollars, seulement 15 000 téléphones ont été vendus. Déception et imperfections du logiciel Facebook Home expliqueraient ces mauvais chiffres.
Consciente, semble-t-il, de la situation, l'équipe de Facebook a demandé à HTC de retarder le lancement européen. Avant cela, elle souhaite apporter les modifications nécessaires au logiciel.
De leur côté, HTC, mais aussi Orange, revendeur exclusif en France, et, bien sûr, les consommateurs devront patienter. Prévue, au départ, pour cet été, aucune date n'a été donnée. La patience risque d'être nécessaire.


Crédit photo: HTC