Quand on veut créer une application mobile pour sa marque, il vaut mieux savoir ce que l'on veut

Quand on veut créer une application mobile pour sa marque, il vaut mieux savoir ce que l'on veut
Pour de nombreux e-marchands, le m-commerce - vente de biens et de services sur téléphone mobile - est désormais un enjeu incontournable depuis quelques années. Des web agency comme Cap Gemini ou Edatis, dont ce n'était pas forcément le métier ont étendu leur activité à ces nouveaux supports mobiles, d'autres comme Apocope, Appyzz ou encore Pure Agency, leader des agences mobiles en France, se sont spécialisées dedans. Thomas Saison, de Vacances Transat, pour qui Pure Agency a développé une application, nous explique ce que la stratégie de vente et de communication sur mobile a apporté à son agence de voyages qui propose des vacances long courrier en modes circuits.

CCM - Qu'est-ce qui a motivé votre agence de voyage à développer sa propre application ?
Thomas Saison - Ces cinq dernières années, Vacances Transat a opéré un virage grand public. On est passé de la marque prescrite par un agent de voyage (intermédiaire de communication) au choix par le consommateur. 80% de notre chiffre d'affaire est B to B et se fait par agences de voyages.
Site web, call center... on était déjà très présents sur les carrefours web. Nous voulions nous diriger vers l'audience mobile, car 20% du chiffre d'affaire de Vacances Transat vient d'un device mobile.
Naturellement, avec un quart de nos visites venant de la mobilité, on ne devait pas se contenter d'une simple compatibilité du site sur différents supports.

CCM - Quel a été le point de départ de l'application ?
TS - Nous sommes partis d'un panier moyen assez élevé, avec des choix de destinations lointaines. Il y avait donc un besoin de les découvrir en haute résolution, en haute définition. Ensuite, nous avons réalisé une étude pour connaître les chiffres du marché et nous avons vu qu'il y avait beaucoup plus d'utilisateurs d'iPad. Donc pour l'instant, nous nous sommes concentrés sur l'Apple Store. Nous n'y sommes pas allés à l'aveuglette, on aurait pu développer un site adaptable à n'importe quel mobile, tablette, écran... Bref, à tous les supports, mais en termes de coûts et de temps, ce n'était pas possible.

CCM - Que vous a-t-elle amené ? Avez-vous déjà des retours sur son utilisation par vos clients ?
TS - Il est encore un peu tôt [NDLR : l'application avait été lancée 3 semaines auparavant]. En tout cas, notre but était de toucher une clientèle plus jeune, plus urbaine, plus mobile, un nouveau segment qui représente ¼ du trafic. En plus, le fait que l'application soit notée sur l'Apple Store contribue à développer notre notoriété sur mobile.

CCM - Comment s'est passée votre collaboration avec Pure Agency ? La conception de l'appli ?
TS - Il faut bien border le sujet dès le départ. Quand on veut développer une appli pour sa marque, il vaut mieux faire une étude au préalable et savoir ce que l'on veut. Il ne faut pas arriver en se disant que l'on veut faire une appli parce que c'est tendance, ou « j'ai besoin d'une appli, que me proposez-vous ? ». On savait à l'avance ce que l'on voulait y mettre ou pas, c'est une réadaptation de ce que l'on proposait déjà. C'est nous qui avons établi les choix de départ, réalisé un cahier des charges précis. Ensuite, Pure Agency y a répondu, en faisant parfois quelques suggestions que l'on a acceptées ou refusées.
Et puis il faut savoir en ce qui concerne le développement d'une application sur tablette qu'on est plus « user friendly » que sur un site web classique, que l'expérience de navigation n'est pas la même.

Les limites ou ce que vous aimeriez voir développé ? Quelles sont les spécificités techniques de l'appli, quelle est la configuration requise ?
TS - Il faut savoir s'adapter aux autres supports/langages/évolutions. Dans l'idéal, on aimerait pouvoir créer une interactivité avec le vendeur à distance, imaginer que l'on navigue sur sa tablette et que l'on peut organiser son voyage en direct.

Combien vous a coûté le développement de l'application ?
TS - Entre 20 000 et 30 000€, plus la partie plan e-media. Il ne faut pas se contenter de lancer une application, il faut aussi accompagner ce lancement avec un plan de communication.

A qui conseilleriez-vous de développer une appli de ce genre ?
TS - A des sites d'ameublement, de décoration en ligne... Ce genre d'application est très visuelle, pas uniquement marchande.

Repères

Pure Agency

  • Société créée en 2008, spécialisée dans la conception et la mise en oeuvre de stratégies sur téléphone mobile, tablettes et nouveaux écrans.
  • Site web Pure Agency

Passeport de Vacances Transat


A voir également