Réseaux sociaux : quelle place pour la vie privée au travail ?

Réseaux sociaux : quelle place pour la vie privée au travail ?
La compagnie AVG Technologies s'est penchée sur les effets des médias sociaux sur la vie privée au travail, dans le cadre de l'étude Digital Diaries. Elle révèle que 53% des adultes interrogés estiment que les médias sociaux nuisent à la protection de la vie privée au travail.

Dans le cadre de la série Digital Diaries, cette étude s'appelle "Digital Work Life".
Dans dix pays, 4 000 personnes ont été interrogées sur la question du harcèlement virtuel au travail. Les résultats montrent qu'un mauvais usage des réseaux sociaux peut avoir des conséquences négatives sur la vie privée des salariés.

Selon l'étude, la protection de la vie privée serait de plus en plus menacée par l'essor des réseaux sociaux. "Cette étude prouve qu'il est nécessaire de mieux former les gens aux médias sociaux, estime Tony Anscombe, responsable sécurité senior d'AVG. Tant qu'il n'existera pas de règles claires de comportements, il sera impossible de faire respecter des politiques d'entreprises appropriées".

Photos et informations personnelles, discussions en ligne au sujet d'un collègue, harcèlement virtuel : les risques sont tous évoqués par les personnes interrogées dans le cadre de cette étude. "Rien n'a encore été fait pour protéger l'intrusion de la vie privée sur le lieu de travail" selon la consultante en ressources humaines Jenny Ungless, qui commente l'étude.

"Digital Work Life" a aussi mis en évidence d'autres effets des médias sociaux sur la vie privée au travail. Comme une augmentation des activités en ligne diffamatoires, un harcèlement virtuel qui peut être à l'origine de conflits au travail. Mais également un manque de politique de protection contre ce harcèlement, et une responsabilité de l'entreprise vis-à-vis du comportement de ses salariés.

Le site de l'étude Digital Diaries