Cartes bancaires : une hausse de 30% des débits frauduleux, selon une étude

Cartes bancaires : une hausse de 30% des débits frauduleux, selon une étude
Selon la dernière enquête annuelle «cadre de vie et sécurité» menée par l'Institut national de la statistique et l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, 2,3% des ménages ont déclaré avoir été victimes d'au moins un débit frauduleux sur un compte bancaire leur appartenant en 2011. Plus de la moitié des débits sont liés à un achat en ligne.

La proportion de consommateurs victimes de fraude à la carte bancaire "est en augmentation de 0,5 point par rapport à l'enquête précédente, ce qui constitue une hausse très significative au sens statistique du terme. Elle avait été mesurée à 1,8% pour 2010" précise l'article, qui cumule les résultats des enquêtes «Cadre de vie et sécurité» 2011 et 2012 portant toutes les deux sur les années précédentes.

Le commerce en ligne, principal vecteur de fraudes
Le nombre estimé de ménages « victimes déclarées » de débits frauduleux sur compte bancaire est ainsi passé d'environ 500 000 en 2010 à près de 650 000 en 2011, soit une augmentation d'actes frauduleux de près de 30%.

Sans suprise, le commerce en ligne est la principale cible de ces attaques : ainsi 52% des ménages s'étant déclarés victimes disent que le débit frauduleux le plus récent a été effectué dans un commerce en ligne, "ce qui signifie que leurs informations bancaires confidentielles (numéro de compte, numéros de cartes, identifiants de connexion, etc.) ont été utilisées pour procéder à un achat sur Internet" précise l'enquête.

En savoir plus
Les débits frauduleux sur compte bancaire déclarés par les ménages au cours des enquêtes «Cadre de vie et sécurité» (PDF)