Le trop-plein d'emails nuit-il à la qualité de vie au travail ?

Le trop-plein d'emails nuit-il à la qualité de vie au travail ?
Moins d'e-mails reçus dans la journée = Une meilleure qualité de vie au travail ? Plus d'un salarié sur deux partagerait cette perception, selon une étude réalisée pas la société de sondages d'opinion BVA et Tryane, éditeur d'un logiciel de diagnostic et de mesure de la surcharge d'informations en entreprise.

Cette étude réalisée en septembre dernier auprès d'un échantillon de 1000 salariés visait à évaluer l'impact du stress technologique sur les salariés en France.

Premier constat, les salariés français sont prompts à répondre à leurs mails, et cet aspect de leur vie professionnelle est plutôt chronophage : ainsi 86% des salariés traitent immédiatement leurs emails sans délai ou dans la journée même, et 26% y consacrent au moins une heure par jour, un pourcentage qui grimpe à 37% chez les cadres.


Consultation hors travail : une source de stress pour 50% des salariés
En dehors de l'environnement professionnel et des heures de travail, nombreux sont les salariés qui continuent de consulter leur boîte mail : ainsi 61% des salariés ayant accès à leurs mails en dehors de l'entreprise les consultent le soir, ils sont 47% à les consulter le week-end et 43% en vacances. 52% de ces salariés considèrent la consultation de ces emails comme source de stress.

Plus éclairant d'un point de vue qualitatif, près d'un salarié sur deux considère les mails reçus soit comme moyennement utiles, soit comme inutiles. La même proportion estime qu'une réduction des emails reçus au travail améliorerait leur qualité de vie dans ce cadre. Une proportion qui s'élève à 59% pour les salariés recevant plus de 20 mails par jour.

Les résultats complets de cette étude