Harcèlement sexuel : un site gouvernemental pour briser le tabou

Harcèlement sexuel : un site gouvernemental pour briser le tabou
Depuis la loi du 6 août 2012 relative au harcèlement sexuel, la parole se libère autour d'un délit particulièrement grave, mais dont l'importance et l'impact sont souvent sous-estimés. Aggravation des peines maximales encourues pour les délinquants, renforcement de la prévention du harcèlement sexuel dans le monde professionnel : le nouveau cadre légal mérite d'être expliqué dans le détail. Chose faite, avec un site gouvernemental renseignant précisément sur cette question.

Ce nouveau portail d'informations (Stop Harcèlement Sexuel), qui se destine particulièrement aux victimes et à leur entourage, énumère les nouvelles dispositions légales et pénales entourant le harcèlement sexuel : définition du fait de harcèlement sexuel, peines et sanctions encourues, indemnisation de la victime, etc.

Que faire en cas de harcèlement sexuel ?
Le site rappelle que 8% des agressions sexuelles et 25% des « gestes déplacés » ont lieu sur le lieu de travail : deux statistiques qui soulignent l'importance de la prévention de ce délit en milieu professionnel. Une FAQ répond aux différentes situations pouvant survenir au travail en relation avec le harcèlement sexuel, et comment y réagir (signalement, preuves d'une situation de harcèlement).

Le site met par ailleurs à disposition différents outils de prévention pour les entreprises : des fiches imprimables proposant des messages sans équivoque qui peuvent être diffusées sur le lieu de travail.

L'occasion de rappeler l'existence de deux numéros très utiles sur ce sujet :
  • 08 842 846 37 : il s'adresse à toutes les victimes de violences quel que soit le préjudice subi.
  • 3919 : dédié aux femmes victimes ou témoins de violence

Stop Harcèlement Sexuel