La perte de revenus publicitaires : talon d'Achille de l'édifice Facebook ?

La perte de revenus publicitaires : talon d'Achille de l'édifice Facebook ?
Le réseau social, dont l'introduction en bourse est particulièrement chaotique- a remis à La Securities and Exchange Commission (SEC) -l'organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers- son rapport trimestriel portant sur l'état de ses finances, et les potentiels risques pour sa croissance économique. Il révèle plusieurs faiblesses qui questionnent la pérennité de son business model.

Dans ce document, Facebook présente les « facteurs de risques » pouvant mettre en péril sa santé financière. La perte des revenus financière apparaît ainsi comme le talon d'Achille du réseau social, qui revendique aujourd'hui 955 millions d'utilisateurs.

« Si nous ne parvenons pas à maintenir le nombre de nos utilisateurs existants, et à recruter de nouveaux utilisateurs, ou si le niveau d'engagement de nos utilisateurs (la propension des fans à interagir avec leurs amis, ou avec une marque) diminue, nos revenus, résultats financiers et notre activité pourrait être significativement impactés » précise Facebook dans ce document.

Le taux d'engagement : vital pour Facebook
Facebook ajoute par ailleurs que le critère d'engagement est essentiel à son développement : « Nous anticipons la baisse du taux de croissance de notre base d'utilisateurs : à mesure que l'acquisition de nouveaux membres ralentit, nous devenons de plus en plus dépendants de notre capacité à générer de l'engagement, et de monétiser (notre réseau) dans les marchés existants et les nouveaux marchés ».

Inquiétant ?

En savoir plus
Le document intégral transmis à la SEC