Facebook et LinkedIn : restriction d'accès en hausse dans les entreprises ?

Facebook et LinkedIn : restriction d'accès en hausse dans les entreprises ?
Selon un rapport publié par Zscaler, fournisseur de solutions de sécurité et de contrôle du trafic Web des entreprises, le trafic web vers Facebook et LinkedIn serait en déclin dans les entreprises par rapport à 2011, à l'inverse de Twitter, qui serait en légère progression.

Le rapport sur « l'Etat du web 2012 » réalisé par le laboratoire ThreatLabZ de Zscaler fait le point sur le comportement des utilisateurs sur le Web et les mesures que prennent entreprises pour lutter contre les menaces informatiques.

Chute de 12% du trafic vers Facebook
Principal enseignement de ce rapport : le trafic web vers Facebook et LinkedIn serait en déclin dans l'entreprise. Le premier représente 40,54% des transactions contre 52% sur la même période en 2011, tandis que LinkedIn subit une baisse relative (de 1,55% à 1,45%). Twitter est en revanche en légère hausse (de 7,05% à 7,44%). L'explication de ces fluctuations ? Un nombre plus important d'entreprises limiteraient l'accès à Facebook, et de manière plus surprenante à LinkedIn, Twitter, étant pour l'heure épargné par ces mesures.

Facebook reste néanmoins le site grand public le plus visité devant Gmail (18%), YouTube (8%) et Twitter (7%).

Autre donnée intéressante : l'utilisation d'applications datées serait à l'origine de nombreuses exploitations de failles de sécurité. Selon Zscaler, 60% des consultations de PDF se font via une ancienne version de lecteur Adobe Reader. Par ailleurs, des versions obsolètes du plugin Adobe Shockwave seraient installées sur environ un tiers des terminaux d'entreprise.

En savoir plus
Résumé du rapport de Zscaler