43% des entreprises ont "peu de visibilité" sur les risques informatiques qu'elles courent

43% des entreprises ont
Selon une étude réalisée par Hewlett-Packard, les stratégies des professionnels de la sécurité informatique en Europe seraient encore insuffisantes, bien que ces derniers estiment être sur la bonne voie. Les « erreurs accidentelles » des collaborateurs sont citées comme étant la principale menace pour la sécurité des informations des organisations.

79 % des professionnels interrogés dans le cadre de cette étude estiment disposer aujorud'hui d'un plan de gestion de la sécurité informatique. Un chiffre qui masque cependant certaines lacunes : ainsi, seulement14 % d'entre eux se disent confiants « quant à la capacité de leurs solutions de sécurité IT actuelles à leur fournir une représentation complète et concise de l'état exact de la sécurité de leur système ».

43 % des sondés déclarent par ailleurs ne pas être « sûrs d'avoir une véritable visibilité sur le risque au sein de leurs organisations ».

L'erreur humaine, devant les risques liés aux terminaux mobiles


Parmi les autres résultats intéressants de cette étude :
  • 60 % des sondés estiment que les attaques informatiques ont été plus nombreuses au cours des 12 derniers mois (contre 43 % en 2011).
  • Les trois principales menaces pour la sécurité des informations des organisations citées sont : les erreurs accidentelles de leurs collaborateurs (19 %), les terminaux mobiles (18 %) et les logiciels malveillants et virus (17 %).
  • Seulement 41 % des répondants procèdent à une analyse de leurs actifs et à la définition de priorités dans le cadre de leur programme de sécurité.

Pour produire ces résultats, HP a conduit un sondage, auprès de 500 participants venus de toute l'Europe, lors de l'édition 2012 de la conférence InfoSecurity à Londres.