La recherche cryptée étendue à tous les utilisateurs connectés à un service Google

La recherche cryptée étendue à tous les utilisateurs connectés à un service Google
Google va étendre le chiffrement des recherches effectuées sur son moteur à tous les utilisateurs connectés à un service Google. Cette fonctionnalité a pour objectif de protéger la confidentialité des recherches effectuées via des connections non sécurisés. Mais n'est pas sans poser problème aux webmasters, qui ne pourront plus traquer les mots-clés utilisés pour accéder à leur site web, lorsque les utilisateurs passeront par ce service.

A l'instar de ses concurrents (Twitter, Facebook), Google étend depuis plusieurs mois le protocole SSL -et donc le chiffrement des données d'accès à ses services- à différents produits Google. Après avoir intégré le chiffrement SSL par défaut dans Gmail en janvier 2010, puis lancé un service de recherche sécurisée via une adresse web accessible pour tous (ici), Google propose désormais le chiffrement des recherches par défaut. Les utilisateurs connectés à un service Google, et qui désirent utiliser le moteur de recherche, seront automatiquement redirigés vers une URL sécurisée (HTTPS://www.google.com).

Les requêtes chiffrées ne seront plus identifiées par les outils de Web Analytics
Cette fonctionnalité, qui sera déployée progressivement dans les semaines à venir, concerne à la fois les requêtes tapées dans le moteur et les résultats correspondant à celles-ci : "ce service est important pour les utilisateurs qui se connectent à internet via un accès WiFi non sécurisé", précise Google sur son blog.

Cette évolution ne sera pas sans poser problème aux webmasters utilisant des outils de web analytics, qui ont accès à la liste des requêtes tapées pour accéder à leur site web : en effet, les requêtes individuelles ne pourront plus être traquées, et les webmasters n'auront accès qu'à la source de la visite (Google).

Les requêtes des internautes non logués à un service Google seront en revanche toujours visibles. Pour compenser cette perte d'informations, Google indique que ces derniers pourront toujours obtenir une liste des 1000 premières requêtes générant du trafic vers leur site web, par l'intermédiaire du service « Google, Outils pour les webmaster ».

En savoir plus
L'article de Google