Téléviseurs LCD : les dernières nouveautés présentées au salon IFA

Téléviseurs LCD : les dernières nouveautés présentées au salon IFA
Les annonces ont été nombreuses, même si elles n'ont pas été très marquantes, à l'occasion du salon IFA qui s'est tenu à Berlin du 2 au 7 septembre. Curieusement, ce ne sont pas les plus gros constructeurs qui ont fait parler d'eux : Sony et Samsung ayant été plutôt modestes dans ce domaine. En revanche, Sharp, Haier, Philips, Toshiba et LG ont montré des nouveautés intéressantes.



LG

Le coréen a présenté deux nouveaux téléviseurs. Tout d'abord le PZ850 dit Pentouch TV. Il s'agit d'un écran plasma qui peut être transformé en écran tactile en activant le mode adéquat sur sa télécommande. Une fois le mode Pentouch en fonction, et le téléviseur connecté au PC, il devient possible de visualiser le contenu de son
ordinateur, de l'éditer et de le déplacer sur l'écran. On pourra aussi dessiner sur l'écran du PZ850 et télécharger du contenu depuis Internet. Une couche protectrice contre les rayures assure que cette utilisation ne va pas abîmer la dalle. Le téléviseur possède par ailleurs une certification THX, fait la conversion 2D-3D, et possède des ports USB 2.

LG indique par ailleurs qu'il compte poursuivre son investissement dans les écrans Plasma avec ses gammes PZ de diagonale 50 à 60 pouces.

Deuxième téléviseur présenté à l'IFA par LG, le LW980S fait partie de la gamme Cinema 3D Smart TV. Ce téléviseur en 3D passive sera le haut de gamme des téléviseurs LCD, disponible dans deux diagonales : 47 pouces (119 cm) et 55 pouces (139 cm) pour des prix se situant entre 1899 et 2499 euros. Pas vraiment à la portée de tous, mais LG va surtout s'en servir comme des produits de démonstration. L'écran est rétroéclairé LED, propose un système de compensation de mouvement MCI 1000, une fréquence de 400 Hz, un contraste de 10 000 000 :1, supporte la norme DLNA 1.5 et donne accès au Web, à un catalogue VOD 3D et à un catalogue d'applications développé par LG.

Toshiba

Comme beaucoup, Toshiba mise sur la 3D pour ses téléviseurs haut de gamme. Le constructeur a dévoilé le 55ZL2, un téléviseur 3D sans lunettes avec une diagonale de 55 pouces (139 cm). Ce produit, disponible au mois de décembre, détecte les visages présents dans la pièce et possède jusqu'à 9 angles de vision qui donnent un rendu 3D. Il est lui aussi considéré comme un téléviseur connecté (Smart TV), et donne accès au portail Toshiba et à ses applications.

Toshiba souhaite également introduire la 3D et les téléviseurs connectés sur les produits d'entrée de gamme. Les séries RL838 et TL838 seront par exemple disponibles en tailles d'écran de 32 à 40 pouces. Compatibles DNLA, Wi-Fi, ces téléviseurs peuvent être connectés à Internet pour bénéficier des services de la plate-forme Toshiba. La série TL838 sera, elle, Full HD 3D (technologie 3D active). Dans les deux séries (RL838 et TL838), l'écran retenu par Toshiba est rétro-éclairé LED.

Un autre modèle de téléviseur mis en avant, le Toshiba 55WL863, dispose d'une caméra frontale qui reconnaît les formes du visage des utilisateurs et charge leurs paramètres personnels : volume sonore, chaînes préférées, paramètres de l'image (saturation, luminosité, contraste)...

Sharp

Moins présent en France, la société a tout de même montré à l'IFA en Allemagne ses dernières innovations en matière de téléviseur. Notamment, un écran de 85 pouces (216 cm de diagonale), capable d'afficher une définition d'image de 7680 x 4320 pixels (103 pixels par pouce). Une résolution supérieure à celle des écrans de cinéma, et qui ne bénéficie pour le moment d'aucun contenu adapté. Sharp estime que ce type de téléviseur pourrait être commercialisé à l'horizon 2020, mais il faudra sans doute changer d'ici là les câbles HDMI et les supports de stockage (même le Blu-Ray risque d'être limité pour stocker un film à ce niveau de définition d'image).

L'autre innovation de Sharp s'appelle l'Aquos Wireless Lifestyle. Il s'agit d'un écran de télévision transportable avec une batterie intégrée, une puce DLNA et Wi-Fi. Le téléviseur est donc capable de recevoir un flux vidéo venant de votre ordinateur ou d'un lecteur DVD/Blu-Ray via son port HDMI intégré. Une poignée en haut de l'appareil permet de déplacer ce téléviseur facilement. On ne connait pas précisément la diagonale retenue par le constructeur, mais au vu des premiers clichés, on se situe autour des 50 cm environ. Le poids de l'appareil ne doit donc pas excéder les 4 Kg.

Philips

Philips a surtout présenté des modèles connus, insistant sur sa gamme de téléviseur au format 21:9, format dit cinéma. Cette gamme comporte deux gammes de produits, des téléviseurs de 58 pouces et de 50 pouces de diagonales. Ils sont compatibles 3D et Full HD. Philips a également dévoilé sa nouvelle gamme DesignLine et sa smart TV Econova. Les téléviseurs DesignLine sont tous connectés à Internet, rétro-éclairés LED et vont du 32 au 42 pouces de diagonale d'écran. Ils gèrent également la 3D active.

La smart TV Econova est vendue 1000 euros. Il s'agit d'un téléviseur de 107 cm de diagonale (42 pouces) avec une technologie LED optimisée pour réduire sa consommation d'énergie en fonctionnement. D'après les spécifications de Philips, la smart TV Econova consomme 46 W en utilisation standard, et 0,07 W en veille, contre 60 à 80 W pour un modèle de taille équivalente rétro-éclairé LED classique. La télécommande dispose d'un système de rechargement par énergie solaire et le boîtier du téléviseur est fabriqué pour 60% avec de l'aluminium recyclé.

Sony

La télévision du futur selon Sony n'est peut-être plus un téléviseur à proprement parler. Le fabricant a attiré les regards avec son casque Personal 3D Viewer HMZ-T1 qui est équipé de deux écrans OLED capable d'afficher de la 3D et d'atteindre une définition d'image de 1280 x 720 pixels. Cette technique permet, selon Sony, de simuler un écran de cinéma de 19 mètres à une distance virtuelle de 20 mètres. Puisqu'il s'agit d'un casque complet, l'immersion est totale. Sony indique que ce casque est capable de créer un son 5.1 surround, et que le temps de réponse de l'image est de 0,01 milliseconde seulement.

Ce produit sera disponible à l'automne 2011 pour un prix de 800 euros. On espère pouvoir le tester à sa sortie.

Loewe

Le spécialiste allemand a aussi travaillé sur 3 concepts de téléviseurs. Le premier, nommé Loewe Module, est un téléviseur à double écran, le premier étant utilisé pour l'affichage classique, le second permettant de garder des informations pratiques à l'oeil (données dans un jeu vidéo, programmes de TV à venir, emails ou page Facebook...).

Deuxième concept, Loewe Pivot est un téléviseur au format 21:9 pivotable. On peut donc s'en servir à la verticale pour avoir accès à plus d'informations sur un seul écran : enregistrements en cours, météo, heure, photos, informations, radios...

Enfin, le dernier concept de Loewe est plus futuriste. Le Loewe Mirror est un téléviseur avec une surface miroir et un pied en verre. En plus d'être un objet de décoration d'intérieur, ce téléviseur synchronise l'agenda du foyer et l'affiche sur une ligne de temps consultable par reconnaissance des mouvements. Il n'y a pas de télécommande, ni de contact avec l'écran nécessaire pour la consulter.

Haier

Pour finir, Haier a montré un téléviseur entièrement sans fil, capable d'échanger de l'énergie à distance grâce à un couplage de résonnance magnétique sans radiation. Plus besoin de cordon secteur donc pour ce téléviseur 3D et qui peut être connecté à Internet via une clé Wi-Fi.

Autres

Samsung et Panasonic n'ont pas fait d'annonces fracassantes lors de l'IFA pour la partie télévision, en dehors de détailler leurs offres de services en ligne pour les téléviseurs connectés.