Les cinémas 4D font leur show à Bangkok

Les cinémas 4D font leur show à Bangkok
C'est bien connu, l'Asie est souvent précurseur en terme d'avancées technologiques. Cette fois-ci c'est en Thaïlande que ça se passe. Le 29 juin dernier, une des premières salles de cinéma dite "4D" a ouvert ses portes au Siam Paragon Cineplex de Bangkok, pour un investissement de 1,5 million de dollars.



Mais au fait, en quoi consiste cette "4D" ? Un terme marketing dont beaucoup se méfieront après les déceptions de la 3D. Il ne s'agit en fait pas tant d'une nouvelle technologie que d'une réunion de plusieurs artifices destinés à simuler les conditions présentes dans le film, un peu comme dans l'attraction Chérie, j'ai rétréci le public de Disneyland.

Si les lunettes 3D (active) sont bien sûr de mise, elles s'accompagnent de sièges mouvants, de diffuseurs de parfums, de ventilateurs et même de sprays d'air et d'eau. Le tout a pour but de donner un maximum de sensations au spectateur afin de le plonger au coeur de l'action.

Et c'est justement de cela dont il est question. Car si cette technologie est adaptable à tous types de films, elle se destine surtout aux films d'action. Qu'importe, l'offre en la matière est largement étoffée, citons par exemple les récents Transformers 3 et Captain America, dont le rendu doit être particulièrement impressionnant dans un cinéma 4D. La vidéo ci-dessous (avec sous-titres) donne un très bel aperçu de la chose, avec les commentaires de deux blogueurs : Jean-Luc Nguyen et Jubril Agoro, qui se sont rendus sur les lieux.



En plus de la Thaïlande, la technologie fait également ses premiers essais en Corée et à Mexico, avec un certain succès. En France, si la 3D a encore bien du mal à convaincre et à s'imposer dans les foyers, la 4D pourrait être mieux accueillie, mais plus sous la forme d'une attraction que d'une véritable plus-value au film. Et puis il reste le problème de la sensibilité à la 3D, qui ne s'arrangera pas si vous vous trouvez ballotés de parts et d'autres lors de scènes mouvementées.

Autre inconnue de taille : le prix. Si les thaïlandais profitent de tarifs équivalents à 10€, en France cela risque de coûter près du double quand on voit les tarifs des films 3D. Quoi qu'il en soit, la société à l'origine de ces salles "4D" prévoit la construction de 600 autres salles de ce type dans les trois années à venir. Espérons que la France ne soit pas dans les derniers servis.