HP baisse le rideau sur webOS et veut tourner la page du PC

HP baisse le rideau sur webOS et veut tourner la page du PC
Hewlett-Packard a fait plusieurs annonces majeures à l'occasion de la présentation de ses résultats trimestriels hier : le premier fabricant mondial d'ordinateurs est en passe de se séparer de sa division PC, et va mettre un terme à l'aventure industrielle de webOS, son système d'exploitation pour smartphones et tablettes tactiles.

Le sort de la division PC de HP (Personal Systems Group) n'est pas encore tout à fait scellé, même si la firme annonce un changement de cap stratégique majeur : HP étudie ainsi la possibilité de créer une filiale autonome pour cette activité, ou de vendre celle-ci à un repreneur. Cette évolution s'explique par le recul des ventes de PC au niveau mondial : un phénomène lié tant au ralentissement de la croissance, qu'à la concurrence des tablettes tactiles (iPad), qui entame le marché des PC, le « coeur d'activités » de HP.

Touchpad... coulée
Où ira le géant de Palo Alto ? « Vers le marché des logiciels et services pour l'entreprise », indique le patron de HP, qui a par ailleurs confirmé le rachat -pour 10 milliards de dollars- d'Autonomy, un éditeur spécialisé dans le développement de technologies de « meaning based computing » (compréhension des données électroniques non structurées).

HP a également annoncé la fin des « activités industrielles » autour de son système d'exploitation mobile webOS, qui opère sur différents smartphones et sur la tablette tactile maison de HP, « Touchpad », tout juste lancée en France. Le fabricant précise toutefois qu'il devrait continuer d'exploiter le potentiel de webOS dans ses activités logicielles futures.

En savoir plus
Le communiqué de presse de HP