Les entreprises pourront bientôt acquérir leur propre extension de nom de domaine

Les entreprises pourront bientôt acquérir leur propre extension de nom de domaine
Réuni cette semaine à Singapour, l'ICANN -organisme semi-indépendant chargé de gestion des noms de domaine Internet- a donné son accord à l'extension des noms de domaines génériques (gTLD). Cette mesure devrait permettre aux grandes entreprises, organisations et institutions, de déposer des dossiers de candidature en vue d'obtenir l'extension de nom de domaine de leur choix, pour une mise en route à l'horizon 2013.

Aux 22 extensions de noms de domaine "Top Level" existantes (.com, .net, ,org), et aux quelques 250 extensions locales (.fr, etc.), devrait bientôt s'ajouter une infinité de suffixes aussi parlant que : .eco, .web, .love, .movie ou encore .car. L'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) vient en effet de voter en faveur de l'extension du nombre de noms de domaines génériques (Generic Top Level Domain).

Cette mesure vise à apporter davantage de concurrence au marché actuel des extensions de nom de domaines, largement dominé par l'emblématique .com. Mais cette "vanité" ne concernera qu'un club très select, celui des entreprises et organisations fortunées : la première période de candidatures sera ouverte entre janvier et avril 2012.Pour participer à ce premier round, les organisations/entreprises candidates devront s'acquitter de 185.000 dollars de frais de dossier, sachant que seulement 1000 extensions seront attribuées la première année.

Parmi les craintes que suscite la mise en oeuvre de ce projet : le cybersquattage des extensions de nom de domaine signifiantes (noms génériques) comme .poker ou .voyage par exemple, un risque qui forcerait les marques à enregistrer ces noms de manière défensive, pour des questions de compétitivité.

Pour l'heure l'ICANN indique que 120 entreprises (dont Canon) et collectivités locales ont manifesté leur intérêt pour cette mesure.

En savoir plus
Le site web de l'ICANN