Donnez votre avis

E-réputation : les entreprises high-tech boudent les médias sociaux, selon une étude

CommentCaMarche - lundi 2 mai 2011 - 10:12
E-réputation : les entreprises high-tech boudent les médias sociaux, selon une étude
Selon une étude du réseau d'agences de relations publiques Eurocom Worldwide, les entreprises du secteur high-tech seraient à la traîne sur l'intégration et l'utilisation des médias sociaux dans leur stratégie de veille et de communication. Elles seraient en revanche friandes des informations renseignées par leurs candidats sur les médias sociaux pour effectuer leur recrutement.

Cette étude menée entre janvier et février 2011 auprès de 660 dirigeants d'entreprises high-tech met en évidence une certaine lenteur dans l'adoption des médias sociaux en interne, notamment pour assurer la veille de leur e-réputation. Selon les résultats obtenus, seulement une entreprise sur trois (36%) a mis en place un système de veille comprenant d'autres outils que les Alertes Google pour surveiller leur réputation sur internet.

Le blogging coporate n'a pas la cote
La pratique du blogging "corporate" serait également moribonde : seulement un tiers des entreprises du secteur high tech possèdent un blog professionnel, une proportion stable depuis deux ans. Une stagnation qui s'expliquerait par plusieurs obstacles : ainsi, 33% des dirigeants interrogés considèrent que le blogging corporate "prend trop de temps", 29% estiment qu'il n'a "pas de valeur ajoutée" et 18% "n'y ont pas encore réfléchi".

Cette défiance envers le blogging ne se reflète que partiellement pour les autres médias sociaux : ainsi, 51% des entreprises interrogées disposeraient d'une Fan Page Facebook, 46% d'entre elles auraient un compte Twitter, et 43% seraient présentes sur LinkedIn. Le bât blesse en revanche en ce qui concerne l'animation de ces différents espaces : seulement un quart des répondants indiquent utiliser Twitter tous les jours, et un cinquième indiquent mettre à jour leur Fan Page Facebook quotidiennement.

La donne change en revanche en ce qui concerne l'utilisation des médias sociaux pour le recrutement. Les entreprises du secteur high tech sont en effet 38% à y consulter les profils de leurs candidats dans le cadre de leur processus de sélection, précise l'étude de Eurocom Worldwide.

En savoir plus
Le communiqué de presse de Eurocom Worldwide