Les sites de poker en ligne bloqués aux Etats-Unis par le FBI

Les sites de poker en ligne bloqués aux Etats-Unis par le FBI
Les sites Full Tilt Poker, Pokerstars et Absolute Poker, trois des plus gros du marché du poker en ligne, ont été bloqués par les Etats-Unis. Ces sites, hébergés à l'étranger, autorisaient aux américains de jouer en ligne à ce jeu d'argent, contrairement à la législation du pays qui interdit la plupart des jeux d'argent en ligne. L'adresse Full Tilt Poker n'existe plus en .com, elle renvoie désormais vers une page du FBI expliquant que ce nom de domaine a été saisi. Les sites de poker ont déjà trouvé une alternative, ouvrant des adresses en .net par exemple.

Le message du FBI est clair : les sites de poker en ligne sont accusés de tenir un business de jeux d'argent illégal, sans licence. Pour l'Etat américain, cette activité représente aussi un manque à gagner en taxes. La justice demande d'ailleurs 3 milliards de dollars aux différents sites en compensation de ce manque à gagner.

La démarche est étonnante, car le poker est un jeu plus populaire aux Etats-Unis qu'en Europe, où pourtant le poker en ligne est autorisé depuis peu dans de nombreux pays membres, dont la France. Les Etats-Unis estiment que cette activité hors de leurs frontières facilite le blanchiment d'argent et la fraude bancaire. Un argument qui avait été soutenu par les opposants à la légalisation des jeux d'argent en ligne, en France.

La réaction du FBI est relativement brutale, puisque tous les joueurs des sites en question, même non américains, ne peuvent plus accéder aux adresses en .com alors qu'ils ne sont pas a priori soumis à la réglementation américaine.

En 2009, la société Ineum Consulting estimait que le marché des jeux d'argent en ligne s'élevait à 5,5 milliards d'euros pour toute l'Europe, dont 900 millions d'euros pour la France.