LG prend de l'avance sur la 3D

LG prend de l'avance sur la 3D
LG innove cette année, et est le premier à introduire sur le marché des téléviseurs en 3D passive. Une technologie dotée de nombreux avantages. On a pu également écouter leur nouvel ensemble « home cinema 3D », qui n'est pas seulement une appellation marketing.

De la 3D passive (polarisée), le choix gagnant ?
Cette technologie permet l'affichage d'un effet 3D sans que les lunettes ne s'activent pour fermer successivement chaque oeil 50 à 60 fois par secondes. Du coup les lunettes sont bien plus légères et confortables. Puisque ce sont de simples verres polarisés, elles n'ont pas besoin d'être rechargées et coûtent bien moins cher (un pack de 5 paires est vendu par LG pour 30 euros).
L'écran crée en fait deux images en une seule ; et le bon oeil va recevoir l'image qui lui est dédiée grâce à la polarisation. Le spectateur reçoit en fait des images provenant de deux directions différentes, et le filtre polarisant sur chaque verre ne laisse passer que la bonne. Certains cinémas, ceux qui vous proposent d'acheter votre paire de lunettes à 5 euros, fonctionnent en 3D passive.
250p
Problème de cette technologie, la définition de chaque image est divisée par deux. C'est un «demi full HD» si l'on peut dire. La différence se voit lorsqu'on est près de l'écran. Il faut s'assurer d'un recul de deux mètres pour que l'effet soit transparent. Pour le reste, la 3D passive de LG n'a que des avantages sur ses concurrents. A savoir que le confort est indiscutable et ne concerne pas que le poids des lunettes. Le gros de la gêne de la 3D active (les yeux qui se ferment successivement 50 fois par secondes) disparaît. Cette technologie offre aussi un gain non négligeable en matière d'angles de vision : on peut vraiment se mettre à plusieurs autour de l'écran, nul besoin d'être pile en face. LG nous assure également qu'on y gagne en luminosité, ce dont on doute clairement pour le coup, les verres polarisés étant gris fumé.
On insiste sur l'avantage du prix des lunettes, mais si vous devez acheter 5 paires de binocles actives pour toute la famille, cela fait une dépense de presque 500 euros, soit facilement le tiers du prix de l'écran à rajouter. Contre 30 euros ici. LG en a également conçu des plus que mignonnes (image à droite), dessinées par Alain Mikli.
Cela nous porte à croire que LG a fait le bon choix technologique avec la 3D passive. Et que ce n'est qu'une question de temps, avant Noël ou 2012 au plus tard, pour que les concurrents s'alignent sur cette technologie. Ajoutons que la définition 4K permet de régler complètement le problème de la résolution divisée en deux.

De la 3D dans le son aussi ?
Autre innovation qu'on a pu apprécier l'espace de quelques minutes, c'est le bel effort fait par LG en matière d'immersion audio. On place le « apprécier » entre guillemets, parce que la démo ne portait que sur un concert de Céline Dion et un extrait de 2012...
Techniquement en tout cas, c'est très efficace pour ce qu'on a pu en entendre, en alternant avec et sans 3D. Les 4 enceintes du kit home cinema (HX996TS, c'est son nom) ont chacune un haut parleur tourné vers le plafond. C'est un tweeter, donc spécialement chargé des aigus, surmonté d'une sorte de prisme, chargé de disperser les ondes dans toutes les directions. Les sons aigus étant, physiquement comme métaphoriquement, des sons aériens, l'effet est effectivement criant de réalisme. Bruits de verre, éclats de voix, chants d'oiseaux ou plus généralement les bruits ambiants prennent une toute nouvelle dimension, au clair bénéfice de l'immersion.
Dans le cas du concert, nous avons trouvé l'effet excellent pour se donner l'impression d'être au coeur du public, mais difficile de se prononcer sur l'intérêt de la chose en ce qui concerne la voix ou de la musique de Céline Dion.
Ce kit est un 5.2 (2 caissons de basses) et contient également un lecteur Blu-ray 3D. Et avec sa puissance totale de 1280 Watts, il envoie du lourd. On devrait le trouver dans les jours (semaines ?) à venir autour de 1500 euros.