Vol de code : un informaticien de la Goldman-Sachs condamné à 8 ans de prison

Vol de code : un informaticien de la Goldman-Sachs condamné à 8 ans de prison
Partir avec ses lignes de code lorsqu'on quitte une entreprise s'apparente au vol d'un secret industriel. Un informaticien de la banque américaine Goldman-Sachs en a fait les frais. Il vient d'être condamné à 8 ans de prison, assorti d'une amende de 12 500$ (8826€). L'informaticien avait été arrêté en juillet 2009

Les lignes de codes produites dans le cadre de votre travail ne font pas partie des archives personnelles d'un développeur ou d'un programmeur. C'est en substance le signal envoyé par l'Etat de New-York qui a condamné un ancien informaticien de la banque Goldman-Sachs, qui avait copié le code source utilisé pour des transactions ultrarapides à la Bourse de Wall Street, plus communément appelé « Trading haute-fréquence ». Problème, l'informaticien avait transmis ces lignes de code à son nouvel employeur, une société informatique qui souhaitait développer son activité dans le domaine du trading haute-fréquence, apprend-on dans un article du Monde.

Arrêté le lendemain de la remise de ces lignes de code à son nouvel employeur, en juillet 2009, l'informaticien encourait une peine de 15 ans de prison. Il a finalement été condamné à 97 mois de prison. « La peine d'aujourd'hui adresse un message clair aux professionnels qui, comme Sergey Aleynikov [l'ex-informaticien de la Goldman-Sachs, ndlr], abusent de leur position de confiance pour voler des informations confidentielles appartenant à leur employeurs seront poursuivis et punis » a appuyé Preet Bharara, Procureur de New-York