Bilan du CeBIT 2011

Bilan du CeBIT 2011
C'est le plus grand salon du monde consacré aux nouvelles technologies informatiques, et pourtant aucune innovation n'a fait parler d'elle cette année. Mais en fouillant un peu, quelques annonces se révèlent tout à fait intéressantes.

L'une des raisons du silence médiatique qui a entouré le CeBIT, est que cette année, les stars sont les tablettes tactiles. Le salon a donc été vampirisé par le MWC et la Keynote Apple. A savoir que la grande majorité des tablettes était également à Hanovre, mais on les avait déjà vues.

Asus, roi d'Hanovre ?
Le constructeur était venu en force au CeBIT, avec une toute nouvelle gamme de PC portables et les joueurs sont gâtés. Le G74, descendant du G73, fait rêver. La belle nouveauté est la carte graphique Nvidia qui anime le tout : une GeForce 560M. Sous plateforme Sandy Bridge (Core i5 à i7), on voit mal ce qui pourrait résister au G74. Il est en outre pleinement apte à la 3D (3D Vision de Nvidia), avec un port HDMI 1.4 inclus, pour transférer son contenu sur TV 3D. En matière de châssis, Asus a conservé l'esprit du précédent : c'est sobre et très bien fini, avec pour le coup un nouveau système de refroidissement. C'est le G74 qui est en photo en haut à gauche du papier.

Autre portable qui se démarquait, le G53, un ordinateur intégrant une dalle 3D active, sans lunettes, élaborée par AUO. Asus assure qu'on peut même combiner zones 2D et 3D en même temps. On espère pouvoir tester cela bientôt !

Tant qu'on évoque la 3D, le CeBIT était l'occasion pour Acer et Asus de présenter leurs nouveaux moniteurs 27 pouces aptes au relief, avec pour ce dernier du HDMI 1.4 et un rétro-éclairage LED.

Des grosses cartes 3D
Comme d'habitude, les constructeurs ont également rivalisé en matière de performance 3D. Ont été présentés des modèles overclockés des GeForce 580, mais aussi la très attendue Radeon HD 6990, notamment chez XFI. Ce dernier va également lancer une version passive (sans ventilateur) de la Radeon 5670. Asus lance lui une GeForce GT 430 passive.


Nvidia faisait globalement le fier, avec une grosse moitié des constructeurs de tablettes ayant adoptés leur plateforme Tegra 2, le constructeur exposait donc quantité de terminaux permettant de jouer. Notamment une Motorola Xoom branché en HDMI à un téléviseur HD, permettant de s'exercer à un jeu de course parfaitement fluide, et aux qualités graphiques comprises entre la Wii et la Xbox 360. Très convainquant donc.

Enfin citons parmi les autres nouveautés présentées celles qui nous ont tapés dans l'oeil, les annonces claviers/souris de Gigabyte, notamment de superbes souris pour joueurs, la M800X et la Aivia. Également la nouvelle version du boîtier escargot de Lian Li, le PC-U6, noir, pratique, bien ventilé et plutôt joli, mais pour le coup, c'est vraiment une histoire de goût. Il est en image ci-contre.

Au final, on ne dira pas que cette édition était inoubliable. Et qu'à l'exception des amateurs de cartes mères et Ventirads, le CeBIT perd son attrait au profit du CES et du MWC, quelques semaines plutôt, qui concentrent toutes les nouveautés grand public.