Les premiers clouds privés voués à l'échec ?

Les premiers clouds privés voués à l'échec ?
Une étude menée par le Cabinet Forrester indique les entreprises qui migrent vers des infrastructures du type cloud privé devront essuyer des échecs avant de trouver la bonne formule. La mise en place précoce des clouds privés, associée au manque de maturité des entreprises dans ce domaine seraient à l'origine de ces échecs.

« Plus ça rate, plus ça a de chances de réussir », la réplique est tirée des Shadocks, mais résume assez bien les conclusions de l'étude sur la cloud privé menée par Forrester. Le cabinet d'audit estime que les entreprises ayant fait le choix de déployer des clouds privés devront subir plusieurs échecs avant de pouvoir trouver la « bonne formule ». Des échecs qui seraient en partie dû au manque de maturité des entreprises, qui désirent migrer vers ce type d'infrastructures. Pour autant, ces échecs seraient un mal nécessaire, selon l'étude de Forrester.

« La plupart de ces entreprises ne sont pas encore prêtes à utiliser un cloud interne. Néanmoins, nous pensons que, en 2011, les départements Infrastructure et Opérations (I&O) vont commencer à en déployer un certain nombre. Ces efforts sont très probablement voués à l'échec. Mais grâce à cette première étape et à l'expérience qu'elle apportera, il sera possible d'en tirer de précieux enseignements sur ce qui est vraiment nécessaire pour gérer un tel environnement, » selon les deux analystes de Forrester , James Staten et Lauren Nelson, dans leur rapport « 2011 Top 10 IaaS Cloud Predictions pour I&O Leaders ».

Crédit photo : Dashark l Dreamstime.com