La France dans le top 5 des pays qui piratent le plus les jeux vidéo

La France dans le top 5 des pays qui piratent le plus les jeux vidéo
Triste record pour la France, qui figure selon les dernières données fournies par l'Entertainment Software Association (ESA), dans le top 5 des pays qui piratent le plus les jeux vidéo. Pour établir son classement, l'ESA a compté le nombre de téléchargement illégaux, c'est-à-dire le nombre de connexions à des copies de jeu circulant sur les réseaux d'échanges de pair à pair (peer-to-peer).

Sur l'ensemble de l'année 2010, 144 millions de connexions à des copies de jeu pirates ont été détectées par les membres de l'ESA, pour la plupart des éditeurs de jeux. Sur les 200 pays analysés, 5 pays dont l'Italie, l'Espagne, la Chine, le Brésil et la France totalisent 78 millions des 144 millions de connexions illégales. Aux Etats-Unis, le nombre de connexions à ces copies illégales a été de l'ordre de 5,6 millions, ce qui reste important.

L'ESA rappelle que l'industrie du jeu vidéo aux Etats-Unis représente un marché de 24 milliards de dollars, et plus de 80 000 emplois. Ce sont donc des milliards de dollars qui sont perdus chaque année à cause du piratage. Pourtant, des solutions économiques existent aujourd'hui pour acheter ses jeux vidéo : marché de l'occasion, plates-formes en ligne à abonnement, reprise de jeux récents et réductions périodiques en ligne ou en magasin.