Plus d'un tiers des entreprises françaises possèdent un extranet, selon l'INSEE

Plus d'un tiers des entreprises françaises possèdent un extranet, selon l'INSEE
Selon une enquête publiée par l'INSEE, les entreprises françaises feraient un usage de plus en plus diversifié des nouvelles technologies : de l'extranet à l'e-administration en passant par la création de sites web et l'achat/vente par voie électronique. Un bémol : le défaut, pour 75% d'entre elles, d'une politique de sécurité encadrant leur système d'information.

Alors qu'une étude récemment publiée par la Fédération des Centres de Gestion Agréés pointe le retard des TPE en matière d'adoption des outils numériques, une étude de l'INSEE vient tempérer ce tableau plutôt sombre. « L'enquête sur les technologies de l'information et de la communication et le commerce électronique 2010 » montre en effet que les entreprises françaises ont fini par prendre le train des nouvelles technologies, même si l'adoption de certains outils laissent encore à désirer.

La proportion de sociétés équipées d'un extranet a ainsi doublé en trois ans (de 17% à 35%), tandis que le nombre de sociétés possédant un site internet a également progressé. Ainsi, 58 % des sociétés de 10 salariés au moins disposent d'un site web (contre 54 % début 2009) : cette donnée progresse notamment dans des secteurs où elle était moins courante, comme ceux de la construction ou des transports et entreposage.

Parmi les autres résultats marquants

- Trois sociétés sur quatre ont rempli des formulaires administratifs en ligne en 2009
- Près de 60 % des sociétés d'au moins 10 salariés échangent par voie électronique de l'information dans un format permettant son traitement automatique.
- Moins d'un quart des sociétés a mis en place une politique de sécurité des technologies de l'information et de la communication.
- Le montant des ventes par voie électronique représente 13 % du chiffre d'affaires total des sociétés et celui des achats électroniques 13 % du total des achats. A noter que les commandes passées ou reçues via d'autres réseaux électroniques que les sites web représentent les trois quarts du montant des achats ou des ventes électroniques.

En savoir plus
Enquête sur les technologies de l'information et de la communication et le commerce électronique 2010 , INSEE