Google, champion du lobbying en 2010, selon le Sénat américain

Google, champion du lobbying en 2010, selon le Sénat américain
Google est l'entreprise Hi-Tech qui aurait le plus dépensé en actions de lobbying aux États-Unis en 2010. C'est ce que révèle les statistiques communiquées par le Sénat américain. La firme consacrerait un budget supérieur à celui de Facebook, Apple et Yahoo réunis.

Selon les informations disponibles sur la base de données relatives aux actions de lobbying du Sénat américain, le géant de Mountain View aurait dépensé 5,16 millions de dollars pour la défense de ses intérêts aux Etats-Unis en 2010, soit une augmentation de 29% par rapport en 2009.

La stratégie de lobbying de Google auprès du législateur américain correspond en partie aux polémiques dont la firme de Mountain View a fait l'objet aux Etats-Unis récemment. Google concentre plus particulièrement la défense de ses intérêts sur les projets de lois ayant trait à la publicité en ligne, à la neutralité du net, à la libre concurrence ou encore à la confidentialité des données d'utilisateurs.

Des problématiques qui sont sensiblement les mêmes en Europe, où Google est actuellement l'objet d'une enquête par la Commission Européenne qui tentera de faire jour sur un éventuel abus de position dominante sur la recherche en ligne.

Sur l'année 2010, le budget alloué par Google à ses actions de lobbying aux Etats-Unis a été 15 fois supérieur à celui de Facebook, selon les données statistiques fournies par le Sénat américain.

Plus d'informations
La base de données Query the Lobbying Disclosure Act Database du Sénat américain