Twitter étend son influence en 2010, selon une étude de Sysomos

Twitter étend son influence en 2010, selon une étude de Sysomos
Selon l'agence de marketing Sysomos spécialisée dans l'analyse des médias sociaux, la Twittosphère a connu une forte croissance en 2010 comparativement à 2009. Sysomos a décortiqué les types d'informations partagées par les membres de la plateforme de micro-blogging, une analyse qui marque une meilleure connaissance de l'outil. Et le passage d'un profil d'utilisateur geek à un profil d'utilisateur plus "lambda". Outre les données quantitatives, qui révèlent un niveau d'interactions toujours plus important entre les membres, l'étude met en évidence de nouvelles opportunités d'engagement pour les marques avec les membres du réseau : ceux-ci sont en effet de plus en plus nombreux à divulguer des informations personnelles.

Twitter : les « Newbies » s'affirment...
L'étude de Sysomos révèle tout d'abord une meilleure maîtrise du potentiel de l'outil par les utilisateurs, notamment en ce qui concerne la promotion de leur marque personnelle : en 2010, 69% des utilisateurs disposent d'une « biographie » renseignée sur leur profil (contre 31% en 2009). 82% des utilisateurs de Twitter mentionnent leur nom (33% en 2009), 73% leur localisation (44% en 2009) et enfin 45 % des membres fournissent une URL vers leur site perso ou corporate (ils n'étaient que 22% l'an dernier).

Cette personnalisation des profils offrent donc de nouvelles opportunités de ciblage pour les marques et les entreprises adeptes du Twitter marketing. Celles-ci disposent désormais d'informations plus détaillées sur les centres d'intérêts des membres, leur profession et bien sûr leur situation géographique.

Création de comptes : un bond spectaculaire
Les « fake » accounts et le spamming sont bien sûr deux fléaux connus sur Twitter. L'équipe Trust and safety Unit de la plateforme indiquait néanmoins en mars dernier avoir abaissé le taux de spams quotidiens au-dessous de la barre des 3% de la totalité des tweets (en février 2010), comparé au taux de 10% atteint en 2009. Est-ce que ces chiffres flatteurs on résisté à la création considérable de comptes Twitter au premier semestre 2010 ? En tous, cas l'audience du réseau s'est considérablement amplifiée cette année : selon l'étude de Sysomos, les utilisateurs inscrits au premier semestre 2010 représentaient 44% du nombre total de membres du réseau à la mi-aôut. Un taux 10 fois plus important si on le compare au même bilan dressé en août 2009.

Les membres avec plus de 100 followers en nette progression
Une évolution logique compte tenu de l'historique d'utilisation des comptes Twitter, mais qui souligne le niveau d'interactions croissant à l'intérieur du réseau. Si la vaste majorité (96%) des utilisateurs ont moins de 500 followers, le nombre d'utilisateurs comptant plus de 100 followers a plus que doublé par rapport à l'an dernier (de 7 à 16%). Cette statistique illustre la démocratisation de Twitter selon Sysomos, et donc son passage de la sphère des Geeks à celles des utilisateurs moins experts.

Enfin, l'étude de Sysomos révèle que 22% des membres représentent 90% de l'activité du réseau, ce qui marque une claire distinction entre les influenceurs et les « suiveurs ».

Pour l'anecdote, Justin Bieber est « l'expession décomposée en deux mots » la plus citée sur Twitter... Un buzz qui ne surprendra pas grand monde.

En savoir plus
Les résultats de l'étude de Sysomos