Google ouvre la porte de l'export aux PME

Google ouvre la porte de l'export aux PME
Exporter l'image de votre PME à l'étranger : c'est un peu la promesse de ce nouvel outil proposé par Google. Lancé avant-hier, ce nouvel outil propose une large palette de services allant de la traduction de sites web et d'annonces Google à la recherche de nouveaux marchés. Un service de plus pour les PME qui souhaitent jouer la carte de l'export, sans forcément avoir les moyens de longs et coûteux déplacements à l'étranger pour conquérir de nouveaux marchés. Pourtant, aujourd'hui, de nombreux moyens existent pour capter de nouveaux prospects, que ce soit à l'intérieur de l'Union Européenne... ou dans le monde entier.

Trouver des prospects en Lituanie, au Japon ou encore au Royaume-Uni est moins difficile aujourd'hui qu'il y a 20 ans. L'arrivée du haut-débit et la montée en puissance des réseaux sociaux professionnels et de services comme eBay ont offert un vaste champ de possibilité aux entreprises qui souhaitent trouver de nouveaux clients ou partenaires à l'étranger. Dernière née des solutions d'accompagnement des PME dans leur démarche d'export : Google Ads for Global Advertisers. Disponible en France depuis avant-hier, l'outil de Google propose surtout des fonctions de traduction de sites web et d'annonces Google. Le service de traduction de site web et de publicités sera disponible en 43 langues.

Mais la véritable innovation du service réside dans le « Global Market Finder ». Avec cette fonctionnalité, Google propose un outil de prédiction des marchés les plus intéressants pour les PME ayant souscrit au service. Il repose sur un algorithme des requêtes tapées par les internautes du monde entier pour estimer des opportunités de business et conseiller un prix d'enchères pour acheter des mots-clés dans le pays en question. En fonction des produits et des services qu'elle a à proposer, Google va suggérer des AdWords à l'entreprise, mais aussi lui proposer un budget de campagne AdWords. C'est la véritable force du service, qui offre tout de même des possibilités de ciblages intéressantes.

Facebook et eBay, se positionnent aussi en facilitateurs
Et Google avait tout intérêt à proposer ce type de services « conseils » qui manquent cruellement aux autres plateformes proposant de la publicité aujourd'hui. Car le géant de Mountain View a déjà affaire à de sérieux concurrents sur ce point, au premier rang desquels eBay. Le site d'enchères en ligne a su tisser sa toile en proposant aux marchands de créer leurs boutiques en ligne et de vendre leurs produits à l'export, notamment. Reste que la « traduction » de ces boutiques est à la charge de leurs détenteurs et qu'il est bien difficile pour les vendeurs de se distinguer dans la masse de boutiques déjà présentes. Mais bon an, mal an, eBay reste l'un des moyens les plus efficaces de se lancer dans l'export.

Plus récemment entré dans la course, Facebook aurait lui aussi une belle carte à jouer dans le service aux entreprises. En plus des publicités ciblées qu'il propose, le réseau social pourrait faire un pas de plus dans les services business. La tendance virerait même à l'opération séduction, ces derniers temps : sortie de Deals, le service de couponing géolocalisé ; partenariat avec Paypal pour offrir des solutions de paiement pour des biens non-matériels ou encore rumeurs de lancement de « boutiques » en ligne. Reste qu'à la différence d'eBay, le réseau social généraliste ne jouit pas vraiment de l'image d'une « place de marché » pour les entrepreneurs. Et à la différence de Google, il est encore loin d'être le « roi du search ».

En savoir plus
Découvrir le service Global Advertiser